Être rappelé

Fortes chaleurs : comment mieux supporter le port du masque cet été ?

Cet été, et pour la première fois, les Français devront porter un masque durant leurs déplacements, notamment dans les lieux publics clos, comme exigé par le Gouvernement. Cependant, en période de fortes chaleurs, beaucoup craignent une gêne respiratoire provoquée par le port du masque. Drivecase vous livre quelques astuces pour plus de confort cet été !

Bien choisir son masque pour cet été

Crème solaire, chapeau, casquette, lunettes de soleil… à ces accessoires auxquels nous sommes habitués devra s’ajouter le masque de protection, devenu indispensable lors de vos déplacements. A usage unique, réutilisable, de couleur ou à motifs, de nombreux masques ont fait leur apparition sur le marché depuis le début de l’épidémie liée à la covid-19. Pour faire le bon choix de masque pour cet été, privilégiez tout d’abord un masque adapté à la morphologie de votre visage, pas trop serré, trop petit ou trop grand, et réglable au niveau du nez grâce à une barrette nasale. Comme tout type de vêtement, ou accessoire à porter sur soi, le masque est plus confortable lorsqu’il est adapté au visage de celui ou celle qui le porte. Privilégiez également un masque d’une couleur n’attirant pas la chaleur, comme pour les vêtements. Préférez donc un masque blanc, bleu clair aux masques noirs, attirants les rayons du soleil. Plus légers, les masques à usage unique peuvent s’avérer plus agréables à porter. Découvrez sur notre site un large choix de masques à usage unique, FFP1, FFP2, type II ou type 2R aux couleurs claires. Pour ceux préférant les masques réutilisables, privilégiez des matières légères comme le coton, plutôt que le polyester. Drivecase propose notamment des masques conformes aux recommandations faites par l’AFNOR, et 100% coton.

Adapter sa respiration au port du masque

Pour réduire la sensation de chaleur lorsque vous portez un masque, sachez que la façon dont vous respirez a son importance. En effet, bien que le masque doive couvrir le nez, la bouche et le menton, il est préférable de respirer par le nez, plutôt que par la bouche. En effet respirer par la bouche émet davantage de chaleur et d’humidité conservés dans le masque, que par le nez. Pour rappel, le masque porté sous le nez n’est pas efficace et ne protège pas.

De plus, il n’est pas recommandé de porter de masque lors d’efforts physiques ou d’activités sportives, donc pensez à vous ménager !

N’oubliez pas de changer de masque

Pour rappel, la plupart des masques peuvent être portés de façon continue durant 4 heures. Après quoi il faudra jeter celui-ci dans une poubelle fermée s’il s’agit d’un masque à usage unique, ou le laver s’il s’agit d’un masque réutilisable. Cependant, une importante humidité peut réduire l’efficacité de protection du masque. En été, cette humidité peut être due à la transpiration, c’est pourquoi il faut penser à changer de masque dès que vous sentez que celui-ci est trop humide. Pour limiter cette transpiration, pensez à bien vous rafraichir et vous à laver le visage avant de porter le masque, à boire de l’eau régulièrement et à éviter les produits ou cosmétiques couvrant les pores de la peau comme les crèmes ou le maquillage (fond de teint).

Enfin, continuez à pratiquer les gestes barrières, respectez la distanciation sociale de 1 mètre minimum entre chaque individu, et privilégiez les espaces ombragés. Sans oublier la crème solaire, pour profiter d’un été en toute sécurité !

Read more
Posted in Actualités By

Depuis le 11 mai dernier se pose la question des moyens de transport à utiliser pour se rendre à son travail ou pour tout autre déplacement du quotidien, et éviter au maximum l’exposition aux bactéries liées au Covid-19. Alors que de nombreuses villes en France et dans le monde adaptent leurs transports en commun (distances de sécurité, affichages, limitation du nombre de voyageurs), d’autres privilégient le vélo, qui semble être la meilleure alternative…

Le vélo, un moyen de transport de plus en plus populaire.

De nombreuses villes comme Barcelone, Londres, Bruxelles ou Paris ont préparé la sortie du confinement en aménageant, non seulement leurs lieux publics, mais aussi leurs voies publiques ! En effet, grâce à des pistes cyclables temporaires ou trottoirs élargis, beaucoup de municipalités invitent leurs citoyens à préférer, au possible, les déplacements à vélo, plutôt que ceux en voiture ou en transport en commun. Outre une volonté des villes, de nombreux citoyens privilégient d’eux-mêmes le vélo pour des déplacements plus écologiques, mais également pour pouvoir profiter de sorties en extérieur dont beaucoup ont été privés durant la période de confinement.

Attention cependant à l’utilisation massive de la voiture !

En effet, de nombreux pays comme la Chine notamment, observent une augmentation massive des embouteillages, les habitants fuyant les transports en commun par peur d’éventuelles contaminations. Cette augmentation des déplacements en automobile est notamment néfaste pour l’environnement, avec un accroissement de la pollution. De plus, les déplacements en voiture ne protègent pas forcément plus des virus : avec des allées et venues tout au long de la journée, une personne asymptomatique peut rapidement ramener des bactéries dans son véhicule, lesquels stagneront à l’intérieur (voir nos conseils pour bien désinfecter son véhicule). Ainsi, pour éviter un effet de masse bloquant les rues de nos villes, nombres de préfectures et de mairies encouragent les déplacements en deux-roues.

Des mesures d’urbanisme tactiques pour faciliter et encourager les déplacements à vélo

Nouvelles pistes cyclables ou rallongement de ces dernières, grands boulevards interdits aux voitures… les décisions sont variées et semblent porter leurs fruits. Des fabricants de vélos observent une augmentation de +40% de leurs ventes. En France, une aide de 50€ a été mise en place par l’Etat pour inviter les Français à se déplacer à vélo. Main d’œuvre et équipements peuvent ainsi être pris en charge par les réparateurs agréés dans les différentes villes (liste disponible ici : https://www.coupdepoucevelo.fr/auth/home), l’occasion de redonner une nouvelle jeunesse à sa bicyclette.

Ecologique, bon pour la santé : de nombreuses villes semblent déjà repenser leur aménagement urbain de façon continue pour laisser la place aux vélos.

Retrouvez, notamment pour les entreprises souhaitant équiper leurs salariés, ou pour les mairies et collectivités souhaitant équiper chaque citoyen, notre large gamme d’accessoires de prévention routière pour les cyclistes.

Read more
Posted in Actualités By

Depuis le déconfinement du 11 mai dernier, de nombreux salariés ont repris une activité normale ; beaucoup d’autres sont encore en télétravail en vue d’une reprise progressive en juin. Pour répondre aux divers besoins en termes de prévention sanitaire et de protection contre le Covid-19, Drivecase propose une large gamme d’équipements pour limiter la propagation du coronavirus en entreprise.

Les masques réutilisables et jetables

Devenu un indispensable, le masque de protection est un premier moyen d’assurer une distanciation sociale en entreprise, et d’éviter la propagation du coronavirus. Les masques sont recommandés pour tous les professionnels, quel que soit leur domaine d’activité : commerces, administratif, bâtiment, industrie, services publiques…

Les masques jetables

Les masques jetables, plus communément appelés masques chirurgicaux, permettent de limiter la projection de gouttelettes bactériennes. Non réutilisables, ces masques sont à porter pendant une durée maximum de 4h. C’est pourquoi il est recommandé aux entreprises souhaitant se fournir en masques jetables de bien estimer en amont leurs besoins internes par salarié, afin d’offrir à chacun une protection tout au long du temps de travail. Parmi les différents masques non réutilisables existant sur le marché, nous retrouvons : les masques chirurgicaux, les masques FFP1, les masques FFP2 et les masques FFP3. Ces derniers se démarquent notamment par leur capacité de filtration des bactéries allant de >95% à > 99%.

Les masques réutilisables

De nombreux professionnels mettent également à disposition de leurs salariés des masques réutilisables. Lavables en machines, ces masques aux caractéristiques variées existent sous diverses formes : les masques anti-postillons, les masques grand public de type UNS 1 ou UNS2 certifiés AFNOR. Les masques homologués doivent répondre à certaines caractéristiques assurant notamment une capacité de filtration des particules 3µm allant de >70% pour les UNS2 à >90% pour les UNS1. Drivecase propose une large gamme de masques certifiés : masques neutres, masques personnalisés ou avec packaging personnalisable.

Lotions et gels hydroalcooliques

La présence de désinfectants pour les mains dans les entreprises est également essentielle. De nombreux commerces se sont déjà notamment équipés en mettant à disposition à l’entrée de leurs locaux des flacons de gels ou des distributeurs automatiques de gel hydroalcoolique. Quelque soit le format, il est essentiel d’offrir la possibilité à ses salariés de se désinfecter les mains, qu’ils soient dans des bureaux, des ateliers ou sur des chantiers. Drivecase propose notamment des flacons de gels ou de lotions aux divers formats personnalisables : 60ml, 500ml, 1L, ou des bidons de 5L. Si vous souhaitez offrir à vos prospects ou vos salariés des doses individuelles de gel, retrouvez également les doses de 1,5ml, 2ml ou 5ml, les pochons de lotion hydroalcoolique de 25ml ou encore des lingettes désinfectantes individuelles. Enfin, pour une distribution en continu de gel dans vos espaces d’accueil ou regroupant plusieurs personnes (entrées, bureaux, salles de repos, cantines d’entreprise ou toilettes), retrouvez divers distributeurs de gel hydroalcoolique : au format sans contact au sol, sans contact mural ou mural avec bouton-poussoir.

Visières de protection et barrières pour assurer la distanciation sociale

Les visières sont également très utilisées en entreprise comme une forme d’alternative au masque de protection. Transparentes, les visières sont notamment privilégiées par les professionnels du bâtiment ou de l’industrie, mais également par les commerçants. Adaptées aux casques de chantiers, visières pour enfant ou visières simples, découvrez notre large gamme. Pour les espaces d’accueil, bureaux administratifs, ou caisses, des protections de comptoirs ou de bureaux existent pour créer une barrière de protection contre les projections bactériennes, et éviter ainsi que les professionnels en contact avec des prospects soient contaminés par le Covid.

Sensibilisez et communiquez sur les gestes barrières dans votre entreprise

La reprise d’une activité en entreprise peut parfois engendrer un oubli ou un relâchement sur l’application des gestes barrières recommandés par le Gouvernement. Il est essentiel de rappeler à tous l’importance de bien se laver les mains, de tousser dans son coude et de conserver une distance de sécurité d’au moins 1 mètre entre chaque personne. Pour sensibiliser vos prospects et vos collaborateurs aux consignes sanitaires et aux gestes barrières à respecter au sein de votre entreprise, il est essentiel d’afficher ces dernières dans vos locaux. Pour les files d’attente, privilégiez des stickers au sol ou des cônes préventifs de délimitation. Pour anticiper la venue de vos collaborateurs et de vos prospects, optez pour des stickers pour les vitrines ou des cache-borne antivol. Enfin, dans l’enceinte de votre entreprise, communiquez à travers diverses signalétiques sur les gestes barrières, comme des totems enrouleurs, des flyers préventifs ou des gilets de sécurité rappelant la distanciation sociale à respecter.

Kits préventifs : offrez une protection à vos salariés dès leur retour

Parce que tous les professionnels n’ont pas les moyens ou la possibilité de s’équiper personnellement, Drivecase propose une large gamme de kits Covid pour entreprise. Ces kits personnalisables offrent tout le nécessaire pour offrir une protection individuelle à chaque salarié. Gants, masques, gels, lingettes, flyers de sensibilisation aux gestes barrières… personnalisez le contenu de vos kits et offrez à vos collaborateurs tout le nécessaire pour se protéger et se désinfecter.

Nouveau : l’ouvre-porte sans contact, pour avoir accès à tout et ne toucher à rien.

Nouvel accessoire phare, ce porte-clés sans contact permet à chacun d’avoir accès à des surfaces potentiellement contaminées, sans les toucher. Clavier d’ordinateur, interrupteur, bouton d’ascenseur, poignée de porte… : cet accessoire permet d’éviter à vos collaborateurs de toucher tout au long de la journée les surfaces communes.

Read more
Posted in Actualités By

Désinfecter votre voiture pour le déconfinement

Depuis le déconfinement du 11 mai dernier, de nombreux français ont dû reprendre une activité professionnelle, et ainsi se déplacer plus régulièrement en voiture. Certaines auto-écoles ont également réouvert leurs portes pour maintenir les cours de conduite. Or, il est très important de désinfecter son habitacle, dans lequel le virus peut stagner le temps de votre retour.

Nos conseils pour bien désinfecter votre véhicule

Dans un premier temps, il est essentiel de se centrer sur les parties du véhicule en contact avec les mains (volant, frein à mains, ceinture, poignées de portes, tableau de bord…). En effet, il est possible de contaminer l’intérieur de son habitacle, car vous avez été sans le savoir en contact avec une personne malade, ou si vous êtes vous-même contaminé et asymptomatique. De plus, on estime sur un volant la présence en moyenne de 800 bactéries au cm2 (10 fois plus que sur une lunette de toilettes).

Il n’est pas nécessaire de se procurer des produits en garage pour désinfecter son véhicule : en effet, conformément aux recommandations faites par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), préférez des désinfectants ménagers (en sprays ou en lingettes) pour nettoyer et tuer les bactéries potentiellement présentes dans votre véhicule. Vous pouvez également utiliser un peu de gel hydroalcoolique sur un chiffon humide. N’oubliez pas que ces produits doivent être virucides, afin de détruire les membranes des bactéries. Pour cela, privilégiez des produits soit enrichis à au moins 70% d’alcool, soit certifiés EN 14476, ou contenant au moins 62% d’éthanol. Pour éviter d’abîmer les surfaces en tissu (sièges), privilégiez un nettoyage à l’eau et au savon ou un désinfectant désodorisant pour textiles, tout en prévoyant un temps de séchage.

Certains aérosols dits « bactéricides » sont proposés à la vente, mais la composition est à vérifier, car il ne peut s’agir au final que de simples diffuseurs de parfums.

Avant d’utiliser un produit, nous vous invitons également à le tester dans un premier temps, sur une partie non visible de votre véhicule, par exemple, pour vous assurer que ce dernier n’entraine pas de détériorations.

Enfin, une bonne protection individuelle (port du masque de protection et de gants), vous permet d’éviter en amont de contaminer votre véhicule. Et n’oubliez pas de laisser une fenêtre ouverte et d’aérer régulièrement votre habitacle.

Certaines stations-services, garages ou entreprises proposent aussi des services de nettoyage et de désinfection de votre véhicule.

Découvrez, parmi les produits Drivecase, une large gamme de lotions et de gels hydroalcooliques pour désinfecter les surfaces.

Read more
Posted in Actualités By

Respectons les limitations de vitesse en période de confinement,

La diminution du nombre d’accidents de la route en ce mois de mars 2020 est inédite, -39,6% d’accidents. En effet en mars 2019, nous comptions 5536 personnes blessées contre 2965 cette année, une baisse considérable en conséquence de la période de confinement dû au COVID-19. Cependant, comme l’a exprimé David Julliard, Adjoint au Délégué de la Sécurité Routière, il s’agit là d’un chiffre « trompe-l’œil », car en cette période de confinement où le nombre d’usager sur les routes est nettement plus faible, le nombre d’accidents de la route, lui, devrait être proche de 0.

Diminution réelle du nombre d’accidents en période de confinement ?

Bien que les chiffres recensés par la Sécurité Routière pour le mois de mars 2020 soient extrêmement bas, ils ne reflètent pas pour autant un comportement plus responsable ou une prise de risque plus faible des automobilistes, au contraire. Tout d’abord, ces chiffres ont diminué par l’absence de cyclistes ou de piétons sur les routes, mais également par la diminution du nombre d’automobilistes, encouragés par l’Etat à rester au maximum chez soi. Cependant la baisse des accidents reste supérieure au trafic sur les routes, il s’agit donc malgré tout d’un chiffre supérieur à ce qui était attendu par la prévention routière, et donc, une diminution des accidents faussée. Comment expliquer ce chiffre ? Tout d’abord il a été observé ces dernières semaines que les accidents subsistants sont pour la plupart causés par une inattention du conducteur ou par un excès de vitesse. En effet en cette période de confinement, beaucoup oublient que certaines personnes sortent encore pour leurs achats de premières nécessités, les automobilistes s’attendent donc moins à croiser d’autre usagers sur les routes. De plus, l’absence de véhicules confère aux conducteurs un sentiment de désinhibition, leur donnant l’impression de pouvoir rouler à des vitesses excessives sur les axes routiers. On observe dans la plupart des cas, que les automobilistes contrôlés pour excès de vitesse sont des conducteurs de véhicules utilitaires ou professionnels.

Ainsi bien qu’une diminution de près de 40% du nombre d’accidents de la route semble positive, d’autres chiffres le sont moins. En effet lors de la semaine précédant le confinement (du 9 au 15 mars), il y avait eu 12% d’excès de vitesse en moins enregistrés par les radars de contrôle par rapport à la semaine du 30 mars au 5 avril. La semaine dernière de nombreux excès de vitesse ont été enregistrés sur les routes : 151 km/h au lieu de 130 sur l’autoroute A7, 136 km/h au lieu de 80 sur la départementale 541, 146km/h au lieu de 80 sur la RD 38… Les excès de plus de 50 km/h, eux, ne cessent d’augmenter.

Ainsi la Sécurité Routière en appel à la responsabilité de chacun pour maintenir un comportement sécuritaire et respectueux du code de la route, notamment en cette période de saturation des services hospitaliers face à l’épidémie du COVID-19.

Sources :

https://5minutes.rtl.lu/actu/frontieres/a/1496918.html

https://www.ouest-france.fr/societe/securite-routiere/securite-routiere-avec-le-confinement-le-nombre-de-morts-sur-les-routes-baisse-de-39-6-en-mars-6806148

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/il-roule-a-260-km-h-sur-l-autoroute-les-gendarmes-l-intercepte-1586627035

https://www.leprogres.fr/societe/2020/04/11/confinement-et-securite-routiere-moins-de-morts-plus-de-grands-exces-de-vitesse

Read more
Posted in Actualités By
Showing 1 to 5 of 55 (1 Pages)

Suivez-nous !