Être rappelé

D'après une enquête de la Prévention routière, en exclusivité pour Europe 1, plus d'un siège bébé sur deux est mal attaché. En cas d'accident, les nourrissons sont les plus vulnérables.

Les enfants de moins de 2 ans sont plus fréquemment blessés, parfois gravement, lors des accidents de la route en tant que passagers d’un véhicule. Mais l’enquête de la Prévention routière montre que 58% des sièges bébés sont mal attachés, et constituent donc un danger.

Une maman témoigne en disant que "C'est très compliqué de pouvoir les installer et de mettre les bretelles. J'en ai une qui est née en plein hiver et avec la tenue d'hiver, c'était vraiment galère." Chaque modèle de siège est différent et tous n’ont pas le même système d’attache. Il est donc particulièrement difficile pour les parents d’adopter la bonne méthode s’ils ne disposent pas du mode d’emploi. "Tout ce qu'on a pu apprendre sur la façon dont installer un bébé dans une voiture, c'est sur internet qu'on l'a lu. Pas vraiment la famille, pas vraiment des médecins, pas vraiment d'autres intervenants" estime une autre maman.

La Prévention routière voudrait désormais instaurer une sensibilisation obligatoire des parents à la sécurité routière pour leurs nourrissons lors des cours de préparation à l’accouchement. Ils souhaiteraient aussi une baisse de la TVA de 20 à 5,5% concernant les sièges pour nourrissons afin que les jeunes parents puissent acquérir un produit neuf et aux normes plutôt qu’un siège d’occasion comme dans la plupart des cas.

Mais la sécurité de vos enfants se poursuit tout au long de leur vie, c'est pourquoi chez Drivecase, nous vous proposons une gamme de produits pour les accompagner au quotidien !

Read more
Posted in Actualités By

Entre Janvier et Mars 2017, la Prévention Routière a mené dans 80 communes une enquête d’observation. Les bénévoles ont étudié environ 21 000 véhicules en circulation et ont constaté que 7% des conducteurs étaient au téléphone en roulant et que 40% le tenaient dans leur main.

Alors que près d'un accident corporel sur dix est lié à l'utilisation du portable, les autorités veulent mettre un terme à ces mauvaises habitudes. La délégation interministérielle à la Sécurité routière proposera bientôt au ministre de l'Intérieur de verbaliser davantage les mauvais conducteurs. 

«Face à des automobilistes qui ont un comportement d'addiction à leur téléphone, il faut renforcer les sanctions», estime un haut responsable de l'institution. En décembre dernier, la Sécurité routière était déjà à l'origine du décret qui permet de sanctionner onze nouvelles infractions routières par vidéoverbalisation ou au moyen des radars fixes.

Parmi ces infractions figure justement l'usage du téléphone portable tenu en main. En 2015, 956 000 points de permis ont été retirés à des automobilistes surpris avec le téléphone à la main, ce qui représente 318 000 conducteurs verbalisés.

«Certains pays comme l'Italie réfléchissent à une suspension de permis de trois mois si un conducteur récidive après avoir été sanctionné une première fois pour usage d'un portable tenu en main, mais on peut aussi agir sur le prix de l'amende ou le nombre de points retirés», souligne la Sécurité Routière.

«Plutôt qu'une surenchère des mesures répressives», la déléguée générale de la Prévention routière prône des «actions de sensibilisation pour faire évoluer les comportements» : «Je ne suis pas en guerre contre l'usage du smartphone, mais je suis frappée de constater que 7 % des conducteurs prennent le risque d'utiliser leur téléphone en croisant un passage piéton», explique Anne Lavaud. Dans le cadre de la formation au permis de conduire, l'association exige la création d'un module spécifique sur le risque du téléphone au volant. Elle souhaite aussi que l'on impose aux entreprises le droit à la déconnexion pour les salariés dans le cadre de leurs trajets professionnels et que l'on généralise au sein des véhicules des applications automatiques permettant le blocage des «distracteurs» au volant.

Pour lutter contre cette addiction, Drivecase vous propose "CheckLaRoute" !

L'étui pour téléphone Checklaroute® de Drivecase est un excellent moyen de sensibiliser le grand public aux risques du smartphone au volant. Unique en son genre, l'objectif de cet outil est de dissuader les conducteurs d'utiliser leur smartphone lors de la conduite. Le fait de pouvoir ranger son téléphone dans un tel étui permet de réduire la tentation, notamment grâce à sa couleur opaque qui cachera la luminosité de l'écran lors d'une notification. A l'intérieur de chaque étui, se trouve une carte informative, rappelant les dégâts causés par l'utilisation du téléphone au volant, de quoi dissuader davantage les conducteurs.

Read more
Posted in Actualités By

Depuis le 1er janvier 2017, lorsqu’un véhicule dont la carte grise est établie au nom d’une entreprise, l’employeur doit communiquer à l’administration l’identité, l’adresse et la référence du permis de conduire du salarié qui conduisait le véhicule. C’est donc au salarié qu’il appartient désormais de payer l’amende, ce dernier pouvant également perdre des points sur son permis.

Onze infractions au Code de la route sont concernées par cette obligation :
1. Le défaut de port de la ceinture de sécurité ;
2. L’usage d’un téléphone portable tenu en main par le conducteur ;
3. L’usage de voies réservées à certains véhicules (voie de bus, par exemple) ;
4. La circulation, l’arrêt ou le stationnement non justifiés sur une bande d’arrêt d’urgence ;
5. Le non-respect des distances de sécurité ;
6. Le chevauchement et le franchissement d’une ligne continue ;
7. Le non-respect d’un stop ou d’un feu rouge ;
8. Les excès de vitesse ;
9. Le non-respect des règles de dépassement ;
10. Le non-respect des espaces réservés aux cyclistes situés juste devant un feu tricolore (appelés « sas vélos ») ;
11. Le défaut de port de casque sur un deux-roues motorisé.

Ces infractions peuvent toutes être verbalisées par un radar automatique ou une caméra de surveillance du trafic urbain ou routier.

L'employeur devra fournir les coordonnées du salarié qui conduisait ce véhicule, par lettre recommandée avec accusé de réception (ou de façon dématérialisée selon des modalités restant à définir), dans un délai de 45 jours à partir de l'envoi ou de la remise de l'avis de contravention. L'employeur qui ne respecte pas cette obligation encourt l'amende forfaitaire prévue pour les contraventions de la 4ème classe d'un montant quintuplé par rapport au montant appliqué à une personne physique.

Cette mesure vise à sensibiliser à la fois l’employeur et le salarié. En effet, sans dénonciation, faute de contrevenant, il n’y avait pas de perte de points sur le permis de conduire.
Avec le nouveau régime, le salarié dénoncé perdra automatiquement des points sur son permis de conduire.

Ainsi pour le salarié-chauffard, cette nouvelle loi peut entraîner la perte non seulement de son permis de conduire, mais aussi de son travail et pour l’employeur-dénonciateur : la perte d’un salarié, l’obligation de réorganiser l’entreprise, de recruter, de mettre en place une procédure de licenciement et d’en supporter le coût.

Read more
Posted in Actualités By

Mangez ce que vous voyez !

mercredi, mai 3, 2017

C'est la nouvelle campagne lancée par la marque Nikon Verres Optiques accompagnée par l'agence Altmann + Pacreau.

Nikon a réalisé une tournée dans 6 grandes villes de France pour sensibiliser la population à la santé visuelle. En dix jours, le dispositif a accueilli plus de 5000 visiteurs et leur a permis de découvrir le savoir-faire de Nikon en optique de haute-précision.

Le dispositif itinérant comprenait un Vision Food Truck. Pour commander leur burger gratuitement, les passants devaient déchiffrer le menu, présenté sous forme de test de vue sur le principe de l’échelle d’acuité…Plus ils déchiffraient de lignes, plus le burger servi était copieux ! Le temps de préparer leur commande, les passants étaient guidés vers l’espace du Vision Tour dans lequel ils pouvaient passer un test de vision réalisé par un opticien, leur permettant de récupérer un burger complet à la sortie !

L’objectif du Vision Tour était de sensibiliser le grand public à la nécessité de faire contrôler sa vue régulièrement. Parmi les 5000 visiteurs, plus de 2000 personnes ont pu bénéficier d’une mesure de leur acuité visuelle et d’un contrôle de leur correction.

Outre le test de vision gratuit, le dispositif proposait différentes activités : des expériences immersives en 3D pour présenter les bénéfices des verres Nikon, la visite du Studio, un espace doté d’outils de démonstration pour mettre en évidence la valeur ajoutée d’un verre haut de gamme, une exposition en trompe-l’oeil, avec plusieurs oeuvres hyper-réalistes autour de l’oeil dessinées par l’artiste Sud-Africain Jono Dry.

Read more
Posted in Actualités By

Son visage ne vous dit probablement rien, et pourtant vous utilisez son invention très régulièrement !

Mary Anderson est née en 1866 aux Etats-Unis. En novembre 1903, elle a obtenu un brevet pour un dispositif automatique de nettoyage des vitres de voiture contrôlé de l'intérieur du véhicule: l'essuie-glace.

Lors d'une visite à New York pendant l'hiver 1903, dans un tramway, elle a observé que le machiniste était obligé de conduire avec la vitre ouverte à cause du grésil qui se formait sur le pare-brise. Quand elle revint en Alabama, elle embaucha quelqu'un capable de mettre au point un dispositif à commande manuelle pour nettoyer un pare-brise et demanda à une entreprise locale de produire un prototype. Elle obtint un brevet de 17 ans pour cet essuie-glace. Son dispositif était constitué d'un levier à l'intérieur du véhicule qui contrôlait une lame de caoutchouc à l'extérieur du pare-brise. Le levier était actionné pour amener le bras à ressort à se déplacer sur le pare-brise. Un contrepoids était utilisé pour assurer le contact entre la glace et la vitre. Des dispositifs similaires avaient déjà été proposés, mais celui d'Anderson est le premier à avoir été efficace.

L'essui-glace, bien que de nombreuses innovation y aient été apportées, reste aujourd'hui un accessoire obligatoire sur pratiquement tous les véhicules à moteur. On peut donc remercier Mary Anderson de nous permettre de conduire en toute sécurité et visibilité dans de mauvaises conditions climatiques !


Read more
Posted in Actualités By
Showing 1 to 5 of 15 (1 Pages)

Suivez-nous !