Être rappelé

Départ en vacances : nos conseils

lundi, juillet 15, 2019

Les contrôles techniques du véhicule


Avant de prendre la route pour un long trajet, il faut effectuer quelques contrôles afin de rouler sereinement et en sécurité. Il faut contrôler l’état général du véhicule avec lequel vous partez. Pour ce faire, vous pouvez aller voir un professionnel, comme votre garagiste par exemple. 


Le conducteur doit également vérifier l’état et la pression des pneus. Vous trouverez de nombreux accessoires ici pour vos pneumatiques, comme des porte-clés testeur de pression des pneus et testeur d’usure des pneus, ainsi que des gants et autres outils pratiques. D’après l’Association Prévention Routière, 4.2% des accidents mortels sur autoroutes sont directement liés aux pneumatiques. En effet, ils seraient responsables de 6% des accidents mortels sur la route, 9% sur autoroute et atteignent un pic de 15% à cause de la chaleur et la surcharge du véhicule. Des pneus sous-gonflés risquent d’éclater et des pneus usés sont cause de perte d’adhérence. C’est donc un aspect très important à vérifier avant de parcourir une longue distance avec votre voiture. 


Mais ce n’est pas tout, il faut aussi contrôler les différents niveaux de liquides comme le niveau d’huile, mais aussi l’état des freins et des essuie-glaces. Prévoyez des ampoules de rechange. Vérifiez aussi que vous avez bien une roue de secours et qu’elle est en bon état. 


Voici un schéma de la Sécurité Routière qui regroupe les différents contrôles à effectuer avant de faire un long trajet : 





Le chargement des bagages


Le chargement des bagages est une étape primordiale. Il faut penser à bien répartir les charges dans le véhicule de manière équilibrée. 

Par ailleurs, veillez au risque de surcharge car bien souvent qui dit départ en vacances dit grosses valises, or une mauvaise répartition des bagages est source de perte d’adhérence et de déséquilibre. Lors d’un choc, chaque objet devient un danger puisqu’avec l’inertie, il se transforme en projectile beaucoup plus lourd. C’est pourquoi, il faut organiser les bagages de sorte à ce qu’ils soient bien maintenus et bloqués en cas de choc ou de freinage brusque. 


Pensez aussi à prendre avec vous, parmi vos bagages, une petite trousse de secours qui contient tous les outils pour effectuer les premiers gestes de secours, en cas d’imprévu. 


Pensez à vos lunettes ! Il faut savoir que 20% des conducteurs ne portent pas leurs lunettes au volant. Or, une mauvaise vue au volant représente de nombreux risques sur la route. Il faut adopter les bons réflexes pour rouler en toute sécurité. Drivecase propose notamment un totem enrouleur sur les risques d’une mauvaise vue au volant ainsi qu’un totem sur le test de Monoyer vous permettant de sensibiliser autour de vous à l’importance d’une bonne acuité visuelle. N’oubliez donc ni vos lunettes de vue si vous en avez besoin, ni vos lunettes de soleil en cas de beau temps.


Les porte-vélos et coffre de toit


Les automobilistes ont l’obligation de faire en sorte que la plaque d’immatriculation et les feux soient visibles. Il faut que les autres conducteurs sur la route puissent voir les feux des freins, les clignotants et la plaque. Si ce n’est pas le cas, il faut penser à ajouter une extension pour être visible de tous.

Quant au coffre de toit, si vous en possédez un, veillez à répartir les bagages de manière équilibrée pour ne pas déstabiliser le véhicule.

 


Connaître le trajet avant de partir 


Sur la route, de nombreux éléments peuvent être source de stress et de panique. Pour limiter les risques du stress au volant, il est conseillé de consulter l’itinéraire avant le départ pour connaître : distance, durée, directions, éventuels travaux et bouchons. Pensez également à consulter la météo pour se préparer aux intempéries : savoir gérer un vent violent pour ne pas faire d’écarts, limiter sa vitesse sur une route lorsqu’il pleut pour éviter l’aquaplaning, éviter les heures les plus chaudes notamment en période de canicule, etc. 



Les enfants




Pour limiter les éléments perturbateurs pour la concentration du conducteur, il est préférable d’occuper les enfants pendant un long trajet afin qu’ils ne soient pas source de distraction. Pour ce faire, vous pouvez leur proposer de jouer à des jeux de société interactifs, ludiques et pédagogique sur la prévention routière.  


Il est important de vérifier l’ancrage des sièges enfants si vous en avez et tous les autres éléments de sécurité de votre voiture. 


Le repos avant et pendant la route


La Sécurité Routière rappelle que “17h de veille active équivaut à 0.5g d’alcool/litre de sang”

La somnolence est en l’occurrence la première cause de mortalité sur le réseau autoroutier ; elle entraîne des périodes de “micro-sommeils” de 1 à 4 secondes et provoque 1 accident mortel sur 3. Vous retrouverez en l'occurrence des totems et flyers sur les risques de la fatigue au volant


Lorsque vous prévoyez votre voyage, évitez les heures à risques !

 

Visuel extrait de la brochure « Comment réduire les risques au volant ? » – Associations Prévention Routière et Attitude Prévention – Réalisation : L’Agence verte.



Les choses à éviter pour ne pas être fatigué mais au contraire reposé : dormir suffisamment la veille du départ et faire une sieste de 20 minutes, manger raisonnablement et faire une pause toutes les 2h. Un concours photo Instagram est d’ailleurs organisé par la Sécurité Routière, le groupe autoroutier Sanef et la Fnac depuis ce jeudi 4 juillet jusqu’au 1er septembre 2019 avec le hashtag #OnPosePourlaPause. Le but de ce concours est de “faire de ce petit moment récréatif un grand moment créatif”. 


Et pour finir, profitez bien de vos vacances !

Read more
Posted in Actualités By

L'éthylotest anti-démarrage

mercredi, juillet 10, 2019


Le lundi 1er juillet 2019, la mise en place de l’éthylotest anti-démarrage (EAD) a eu lieu dans l’Orne, accompagnée d’Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité Routière. 


Inquiets des chiffres effrayants de la Sécurité Routière, les autorités de Côtes-d’Armor cherchent des solutions : l’installation d’un éthylotest anti-démarrage dans les véhicules. Elle est proposée par la préfecture pour remplacer la suspension administrative du permis de conduire après un contrôle du taux d’alcool positif. 



Ce dispositif a été installé dans 7 départements en début d’année 2019 et a pour vocation de s’étendre sur tout le territoire français afin de lutter contre l’alcool au volant qui, rappelons-le, est la 2ème cause d’accidents mortels. 



Installation d’un éthylotest anti-démarrage ou retrait de permis ? 


Entrée en vigueur le 1er janvier 2019, une nouvelle mesure a été prise par le Gouvernement afin de lutter contre les accidents de la route liés à l‘emprise d’alcool.

Les préfets sont en mesure d’imposer à un conducteur, dont le taux d’alcoolémie est compris entre 0.5g/l et 1.8g/l, d’installer un EAD pendant 6 mois maximum dans son véhicule, afin d’éviter le retrait de permis immédiat. Il passera devant un tribunal plus tard, l'avantage étant de pouvoir conserver son permis jusqu'au jugement. 



Le mot du ministère interministériel à la Sécurité Routière, Emmanuel Barbe


Emmanuel Barbe explique que cette mesure permet de lutter efficacement contre la récidive et permet d’éviter que les gens ne se désocialisent en perdant leur permis. 

De plus, un conducteur se voyant contraint d’installer un EAD prendra l’habitude de ne pas consommer d’alcool lorsqu’il prend sa voiture, et aura ainsi les bons réflexes.

Read more
Posted in Actualités By

Le téléphone au volant

mardi, juin 25, 2019

Le smartphone au volant, un fléau grandissant et un problème exponentiel 

L’utilisation du téléphone au volant est devenu un fléau de la sécurité routière et est responsable d’un accident corporel sur dix.


En 2019, ce sont 70% des français qui avouent utiliser leur portable au volant contre 22% il y a 15 ans. Avec l'évolution des technologies et notamment des smartphones, les chiffres ne cessent d’augmenter. En effet 46% des français téléphonent au volant.



Pascal Grégoire, président et directeur de création de l’agence La Chose (agence de communication de la Sécurité Routière), explique ceci : « Ce que l'on a voulu montrer, c'est que pour beaucoup de gens, saisir son téléphone pour répondre à un appel, lire ou écrire un texto, un post sur les réseaux sociaux, est un geste anodin, éphémère... mais que ce geste anodin peut avoir un impact mortel : il oblige à quitter la route [des yeux] au moins cinq secondes, soit une distance parcourue de 70 mètres en ville [à 50 km/h, NDLR] et multiplie par 23 les risques d'accident ».


Un travail à faire sur la prise de conscience


Sur ce graphique, on remarque que 18% des français placent sur une échelle de 1 à 14 le téléphone au volant comme le 11ème risque sur la route. Ils estiment qu’envoyer et/ou lire des textos est le 8ème risque sur 14.



Selon Emmanuel Barbe, Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, le danger du téléphone au volant est bien mis en avant et pourtant les conducteurs continuent à l’utiliser. Les automobilistes regardent leur téléphone pendant une durée qui équivaut à 100 m, une distance d’inattention absolument effrayante.

On note d’ailleurs que l’usage du smartphone au volant multiplierait le risque d’accidents par 23. 


La concentration diminue fortement avec l’utilisation du téléphone portable au volant, qui se traduit par un réel manque d’attention pouvant entraîner un accident mortel. 


Selon une étude statistique réalisée en 2016, seulement 18% des français estiment que le téléphone au volant est le 1er ou 2ème risque.
Dans ce contexte, Drivecase propose du materiel pédagogique pour la prévention du smartphone au volant, des moyens efficaces pour sensibiliser les conducteurs.



Des radars détecteurs de téléphones au volant


Aujourd'hui, l’usage du téléphone sur la route est sanctionné par un retrait de 3 points sur le permis de conduire ainsi que 35€ d’amende.


En revanche, la réglementation s’est durcie puisque les gendarmes et policiers peuvent retirer le permis si le conducteur téléphone au volant et commet une seconde infraction, comme un oubli de clignotant par exemple. 



Aujourd’hui, les motards de la gendarmerie sont les plus efficaces pour détecter l’usage du téléphone au volant. L’infraction reste tout de même difficile à constater.

D’ici à 18 mois, des radars vont être mis en place pour détecter l’usage du téléphone au volant ainsi que le non-respect des distances de sécurité.


Le téléphone au volant, habitude ou addiction ? 


Aujourd’hui, le problème qui se pose est la perception des risques du smartphone au volant. Autrement dit, la plupart des conducteurs ne seraient pas convaincus de la dangerosité de l’utilisation du téléphone au volant. C’est pourquoi, l’utilisation du smartphone au volant ne diminue pas et les accidents sur la route augmentent.


De nos jours, les automobilistes sont de plus en plus attentifs aux excès de vitesse et à l’emprise d’alcool au volant tandis qu’ils ne peuvent plus se passer de leur téléphone. 

Le téléphone n’étant plus un simple outil de communication mais un outil véritablement multifonctionnel (mails, textos, réseaux sociaux, etc.), les conducteurs sont davantages sollicités par de multiples notifications. 


“L’hyperconnexion est un mal qui tue” estime Eric Lemaire, le président d’Axa Prévention


Les professionnels et le téléphone au volant, une sollicitation permanente



Les salariés sont très dépendants de leur téléphone au volant. En effet, huits salariés sur dix l’utilisent dont 52% qui téléphonent et 32% qui lisent et/ou répondent aux textos. C’est ainsi que la loi travail oblige les entreprises de plus de 50 salariés à mettre en place des solutions visant à garantir le droit à la déconnexion du téléphone.



Plus d’un millier d’entreprises ont signé l’appel national des employeurs pour la sécurité routière. Chacune d’entre elles a ses propres moyens de préventions. Les employeurs se sont engagés à limiter voire interdire les conversations téléphoniques au volant, ce qui est une grande avancée. 


En l'occurrence, Drivecase propose plusieurs accessoires visant à sensibiliser les conducteurs aux risques liés à l’usage du smartphone au volant : flyer, totem, étui de téléphone, pack de prévention smartphone et fatigue avec lunette connectée et également les lunettes de simulation téléphone et fatigue au volant.
















Sources : 


Read more
Posted in Actualités By

Pourquoi avoir réduit la vitesse à 80 km/h ?


Il faut savoir que la première cause des accidents mortels sur la route est la vitesse (31%). Les routes à double sens sans séparateur au centre sont les lieux d’accidents mortels les plus fréquents (55%).

Emmanuel Barbe, Délégué Interministériel à la sécurité routière, nous dit "Nous partons d'un postulat de nature scientifique : quand on arrive à faire baisser la vitesse, cela fait baisser le nombre de morts. Cela a été prouvé partout dans le monde".


Quels ont été les effets du passage à 80 km/h ?


En France, selon les résultats de 2018, le bilan des accidents mortels de la route relève 3 488 personnes, soit 196 de moins qu’en 2017.

D’après l’ONISR (Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière), la réduction de la vitesse à 80km/h, entrée en vigueur le 1er juillet 2018, aurait eu un véritable effet positif puisque 2018 est l’année qui compte le moins de morts sur la route.

On compte 127 vies sauvées au second semestre sur les routes hors agglomérations. Il y aurait certes plus d’accidents, mais moins de morts sur les routes.

Evolution de la mortalité routière

Vers un retour en arrière ?


Dans un second temps, les présidents de conseils départementaux auront le choix de laisser la limitation de vitesse à 80km/h ou de faire marche arrière en revenant à 90 km/h, le but étant de déconcentrer la décision.

De son côté, l’exécutif prépare le bilan du passage à 80km/h sur les routes secondaires prévu pour juillet 2020.


Nombreux débats sont menés autour de la question des procès verbaux, certains espérant faire annuler leurs contraventions pour excès de vitesse. Pourtant, le ministère de l’Intérieur affirme qu’il n’y aura aucune annulation de contraventions en raison d’une remontée de la vitesse à 90km/h.


Selon la Sécurité Routière, les chiffres historiques de 2018 se verraient fragilisés par un retour en arrière à la limitation à 90 km/h.


Des perturbations extérieures


Emmanuel Barbe explique sur Franceinfo que ceux qui ont détruit les radars sur les routes suite à la limitation de vitesse à 80km/h ont une responsabilité dans la hausse des accidents sur la route. Lorsque les radars ont été détruits et abîmés dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, “les excès de vitesse ont été multipliés par quatre en décembre sur le réseau 80 km/h”. Par conséquent, on relève une hausse des morts significative à cette période, mais l’effet de baisse des vitesses perdure.


Il faut noter que notre perception des choses quant à la perte de temps en réduisant notre vitesse de 10 km/h serait faussée et ne représenterait pas la réalité. En effet, comme le dit Emmanuel Barbe dans une interview pour RTL, rouler à 80 km/h au lieu de 90 km/h ne nous ferait perdre qu’une seule seconde par kilomètre, une perte de temps négligeable.


Sources

ONISR - 19/05/2019 - Bilan 2018 de la sécurité routière
Franceinfo - 19/04/2019 - Mortalité routière : Emmanuel Barbe appelle “ceux qui cassent les radars” à être “conscients de leurs responsabilités”

Read more
Posted in Actualités By

L’éducation routière dans le cadre familial


Bien que l’apprentissage des règles d’une conduite responsable soit fait auprès des moniteurs d’auto-écoles, les jeunes conducteurs estiment se sentir davantage influencés par leurs parents sur ce sujet. L’éducation et l’apprentissage des enfants de manière générale se fait en premier lieu auprès de leurs parents. Bien qu’ils apprennent à conduire en auto-école, le comportement routier ne fait pas exception !
Les enfants ayant confiance en la conduite de leurs parents, leurs conseils et discours préventifs ont un impact positif sur eux.


Ils disent être souvent sensibilisés par leurs parents quant à la conduite sous alcool et par état de fatigue, notamment avant une sortie et un trajet de nuit. En revanche, nous constatons que les excès de vitesse et l’utilisation du téléphone lors de la conduite sont deux facteurs à risque qui persistent chez les jeunes conducteurs. L’éducation routière liée à la vitesse et au téléphone au volant reste ainsi un enjeu de taille, dans le cadre familial comme en-dehors.

 

Des enfants qui reproduisent les comportements de leurs parents au volant


Ipsos et la Fondation Vinci Autoroutes nous en ont appris plus au sujet de l’influence des parents sur la future conduite de leurs enfants. Les jeunes conducteurs sont relativement susceptibles d'adopter la même attitude que leurs parents au volant. L'apprentissage de la conduite ne se fait pas uniquement par la pratique, mais également par la reproduction de ce que l'enfant voit tout au long de son enfance.


En effet, après avoir mené une étude auprès de 993 conducteurs âgés entre 18 et 25 ans, les résultats dévoilés sont significatifs : 65% des jeunes conducteurs interrogés déclarent que leurs parents sont leur premier modèle de conduite et que ce sont eux qui ont le plus influencé leur habitudes sur la route.


Certains comportements des parents favorisent l’éducation routière de leurs enfants, tels que s’accorder des temps de pauses lors de longs trajets en voiture ou ne pas prendre le volant après une soirée alcoolisée. En revanche, d’autres mauvaises habitudes bien plus dangereuses sont souvent reproduites par les jeunes conducteurs :

  • 77% des jeunes conducteurs dont les parents dépassent les limites de vitesse disent le faire aussi

  • 71 % ayant vu leurs parents conduire en lisant ou envoyant des SMS déclarent faire de même

  • 75% dont les parents insultent d’autres conducteurs affirment reproduire cette incivilité a volant.


Heureusement il existe aujourd'hui de plus en plus d'outils pédagogiques permettant de sensibiliser à la vitesse, à l'utilisation du téléphone lors de la conduite ou encore au stress au volant.

 
Source données : https://www.ipsos.com/fr-fr/dis-moi-comment-conduisent-tes-parents-je-te-dirai-quel-conducteur-tu-es

Read more
Posted in Actualités By
Showing 1 to 5 of 29 (1 Pages)

Suivez-nous !