Des mesures plus strictes concernant la conduite des personnes âgées ?

Le débat sur la dangerosité des seniors au volant est régulièrement relancé. Un nouvel accident a tué trois personnes en Creuse lorsqu’un homme de 80 ans a pris la voie express à contresens et a percuté la voiture d'un couple.

Renoncer à conduire : une décision lourde pour la vie sociale

Les associations d’aide aux personnes âgées ont du mal à mobiliser : "les formations durent une journée et sont gratuites mais nous avons peine à trouver des stagiaires et sommes parfois obligés d'annuler par manque d'inscrits. Pourtant, nous envoyons des courriers aux mairies et aux clubs du troisième âge à chaque début d'année", regrette Michel Dubreuil, délégué de l'association Prévention Routière en Creuse, qui tient à rassurer les seniors : "nous ne sommes pas là pour leur retirer le permis mais pour les aider à conduire le plus longtemps possible sans risquer leur vie ou celle des autres. Nous sommes bien conscients que renoncer à prendre le volant est une décision lourde pour la vie sociale."

Des formations comme seule réponse au problème car en France, la loi ne prévoit aucun contrôle obligatoire contrairement à d'autres pays européens où des examens médicaux sont demandés pour conserver son permis au-delà de 65 ou 70 ans. "Personnellement, je pense qu'il faudrait mettre en place de tels contrôles chez nous", confie Michel Dubreuil, "ils existent déjà pour les chauffeurs de poids-lourds ou pour les titulaires du permis auto avec des problèmes de vue ou une maladie cardiaque. En cas d'infraction, le préfet peut aussi décider de retirer le permis à un automobiliste qu'on estime dangereux..."*


Drivecase soutient la formation aux risques routiers, et notamment la détection des problèmes de vues grâce à nos lunettes de simulation !