Le risque routier professionnel : qu’est-ce que c’est ?

Le risque routier professionnel : qu’est-ce que c’est ?

Le risque routier professionnel se classe en tant que première cause de mortalité au travail. Bien que sa fréquence reste faible par rapport aux autres accidents du travail, sa gravité demeure quant à elle importante. Les risques sont nombreux, que ce soit en voiture, à vélo ou à pied. Sur la route, 39% des accidents corporels sont liés au travail. Découvrez dans cet article qu’est-ce que le risque routier professionnel, comment le prévenir et sensibiliser grâce à des accessoires de sensibilisation alcool, drogues et fatigue.

Naviguer au sein de l'article

Risque routier professionnel

Qu’est-ce que le risque routier professionnel ?

Le risque routier professionnel fait partie des accidents du travail. Il représente l’accident dont pourrait être victime l’employé sur un trajet domicile/entreprise, entreprise/domicile, lieu de déjeuner/entreprise, entreprise/lieu de déjeuner ou un trajet en rapport avec le travail (exemple : déplacement entre deux lieux différents dans le cadre du travail).
En France, 10 % des accidents du travail sont liés à un accident routier en 2020. Face à ce chiffre plutôt bas, un autre inquiète beaucoup plus :

40 % des accidents mortels au travail sont dus aux accidents routiers. Ce chiffre montre la gravité et la dangerosité des accidents routiers.

Les accidents de trajet sont les plus fréquents et les plus mortels : sur 482 personnes tuées suite à un accident routier professionnel, 335 concernent un accident de trajet contre 147 un accident de mission.

Accessoires de sensibilisation

Drivecase vous propose des accessoires de sensibilisation aux risques routiers.

Les différents risques routiers professionnels

Le risque routier professionnel comprend les piétons, les automobilistes, les deux roues et les EDPM (nouveaux engins de déplacement personnel motorisés), soit toutes les personnes circulant sur la chaussée. Outre les dommages matériels, ces accidents peuvent surtout causer des risques corporels à court terme ou à long terme. La victime peut également développer des risques psychosociaux.
Les risques routiers professionnels peuvent intervenir lors de différentes situations :

  • Lors des déplacements professionnels ou d’un trajet pour rentrer chez soi ou déjeuner
  • Mauvais état d’un véhicule
  • Communications mobiles pendant que l’employé est au volant
  • Stress du conducteur

Les conséquences des accidents routiers professionnels

Un accident routier professionnel a aussi un impact sur la société. Chaque année, ces accidents représentent 4,3 millions de journées d’arrêt maladie. Ce chiffre équivaut à plus de 16 700 salariés qui seraient arrêtés toute une année : un chiffre colossal. En parallèle, son impact est aussi psychologique et moral auprès des collaborateurs.

Une autre statistique montre la gravité des accidents routiers professionnels : le nombre de jours d’arrêt de travail moyen pour un accident du travail. 70 : c’est le nombre de jours d’arrêt moyen pour la totalité des accidents du travail confondus. Ce chiffre monte à 79 lorsque l’on ne prend en compte que les accidents du travail liés aux accidents routiers.
Un accident routier professionnel implique donc un rétablissement plus long par rapport aux autres accidents du travail et donc des journées de travail en moins.

Risque routier professionnel 2

Prévention des risques routiers professionnels

Le risque routier professionnel est souvent sous-estimé dans les TPE et les PME. Les employeurs se doivent d’évaluer le risque routier de leurs employés. Pour l’évaluer, posez-vous les questions suivantes : Pourquoi ? Quand ? Comment ?
Voici les mesures de prévention à adopter afin de réduire ces risques :

  • Prévoir les communications : appeler la personne lorsque cette dernière n’est pas au volant. Définissez des heures précises où le conducteur pourra être appelé.

  • Sensibiliser sur les dangers liés à l’utilisation du téléphone au volant. L’utilisation du téléphone est interdite lorsque l’on conduit, et cela même lorsque l’on est arrêté sur la chaussée (dans un embouteillage par exemple). Drivecase vous propose comme moyen de sensibilisation des totems enrouleurs sur les risques liés aux smartphones au volant.

  • Les déplacements doivent être correctement organisés : prévoir le temps nécessaire, ne pas presser le conducteur. Il faut penser également au moyen de transport le plus adapté à la situation.

  • L’entretien des véhicules est important et il en va de la responsabilité de l’employeur s’il s’agit d’un véhicule de service. C’est à l’employeur d’assurer la sécurité de l’employé en lui confiant un véhicule en bon état. Découvrez dans cet article pour quel kit de sécurité voiture opter.

  • Former tous vos collaborateurs aux risques routiers professionnels. Une formation sécurité routière sensibilise les conducteurs sur leurs mauvaises pratiques, pouvant être dangereuses. Il est également important de réduire le stress des employés, cela peut être fait de différentes façons : tolérance vis-à-vis des retards, adaptation des plages horaires, télétravail…

  • Rappeler aux employés qu’il existe d’autres moyens de transport que la voiture et les inciter à prendre les transports en commun.

Selon une étude réalisée par l’IFOP en 2020, 78 % des chefs d’entreprises de TPE et PME ignorent que le risque routier est la principale cause d’accidents mortels au travail. Et seulement 19 % des TPE-PME ont mis en place des actions de prévention aux risques routiers professionnels. Employeurs, il est possible de prévenir ces risques, en adoptant des mesures de prévention impactantes et efficaces. 

Accessoires de sensibilisation

Drivecase vous propose des accessoires de sensibilisation aux risques routiers.

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

D'autres conseils prévention en lien avec le sujet