Voiture autonome : avancées, fonctionnement, fabricants…

Voiture autonome : avancées, fonctionnement, fabricants…

La voiture autonome également appelée voiture sans conducteur semble être l’avenir de l’automobile. Dans de nombreux films de science-fiction déjà, on observe des voitures se déplaçant seules, voir flottant dans les airs. De la fiction à la science, qu’en est-il de la voiture autonome ? On vous dit tout !

Naviguer au sein de l'article

Voiture autonome fonctionnement

Qu’est-ce que la voiture autonome ?

Comme son nom l’indique, la voiture autonome est un véhicule ne nécessitant pas une intervention humaine pour être conduite. La voiture autonome se pilote elle-même via un système d’intelligence artificielle (de pilotage automatique). Partant du principe que selon les statistiques des accidents de la route,  les accidents incluant des automobilistes sont pour la plupart dus à des erreurs humaines, la voiture autonome apparaît comme la solution clef pour réduire la mortalité routière.

Comment fonctionne la voiture autonome ?

Plusieurs voitures autonomes sont en cours de développement depuis plusieurs années : Google, Tesla, Uber, Mercedes… tous tendent à développer leur voiture autonome en utilisant des technologies plutôt semblables. La voiture autonome fonctionne grâce à des capteurs laser (lidar), des caméras et des radars capables d’identifier les éléments qui l’entourent et de les modéliser. Des bâtiments, aux panneaux de signalisation en passant par les passages piétons et autres marquages au sol, la voiture autonome est capable de se déplacer sur divers axes routiers. Les informations recueillies par ses capteurs sont enregistrées et traitées via un système d’intelligence artificiel indiquant à la voiture de freiner, d’accélérer, ou encore d’activer ses feux et clignotants. En somme les voitures autonomes utilisent les mêmes technologies que l’on peut retrouver dans la domotique. Les véhicules autonomes sont donc des voitures connectées. Cependant elles ne doivent pas déroger aux règles du code de la route. En France par exemple une ce type de véhicule devra toujours avoir un kit de sécurité routière dans son coffre.

Kit de sécurité routière

Drivecase est le spécialiste des kits de sécurité pour voiture. Retrouvez de nombreuses solutions en matière de kits de sécurité routière personnalisés.

Naissance et développement de la voiture autonome

Avant de développer le concept de la voiture sans chauffeur, les voitures dites semi-autonomes ont vu le jour. Il s’agit des véhicules connectés dont les technologies apportent une plus-value au conducteur et rendant sa conduite plus fluide. Parmi ces technologies, nous retrouvons les caméras de recule, l’aide au stationnement, le régulateur de vitesse etc…

Des voitures autonomes de Mercedes à Tesla

Les premiers véhicules sans conducteur ont tout d’abord été développés pour les transports en communs, en effet plusieurs grandes villes aujourd’hui mettent à disposition des funiculaires, trams ou métro contrôlés à distance, et sans conducteurs. A partir des années 1990 plusieurs entreprises comme Mercedes-Benz ont fait des tests avec leurs prototypes. Des trajets entre Washington DC et San Diego ont notamment été couronnés de succès par ces prototypes autonomes. Mais ce projet de développer des voitures sans chauffeurs peine à évoluer. Jusqu’en 2010, lorsque Google annonce le développement de sa Google Car. Sans volant ni pédales, la Google Car a parcouru 2,7 millions de kilomètres dans le cadre de ses tests. Aujourd’hui les constructeurs automobiles Peugeot, Volvo, Ford, Toyota, Audit, Tesla et bien d’autres ont déclarés travailler sur ce projet de voiture autonome. Le développement des véhicules sans chauffeur semble donc être l’avenir de l’industrie automobile. En juillet 2021, c’est le laboratoire français Heuristique, qui a fait des tests en laissant une voiture autonome circuler librement dans les rues de Rambouillet. Des entreprises de service également telles que Uber, prévoient la mise a disposition de voitures sans conducteurs.

voiture autonome évolutions

Voiture autonome, où en sommes-nous aujourd’hui ?

Quels sont les avantages des voiture connectées ?

Tout d’abord, la baisse des accidents mortels sur les routes. Comme expliqué précédemment, parce les véhicules sans conducteur sont des voitures intelligentes, elles arrivent à prendre des décisions à la place de l’Homme pour éviter les mauvaises prises de décision. Totalement autonome, un véhicule sans conducteur, par définition, ne fera jamais d’excès de vitesse, ou ne conduira jamais sous l’influence de drogues ou d’alcool.

Capables de se garer tout seuls, les véhicules intelligents, permettront également de réduire les petits accrochages. Ayant une visibilité complète de la voiture dans son environnement, l’automobile du futur sera rarement, voir jamais, impliquée dans un accident ou un accrochage sur les routes.

De plus, sans conducteur humain, les véhicules automatisés sur les routes permettront de réduire les embouteillages et de désengorger les axes routiers, avec une vitesse toujours adaptée.

Voitures sans conducteurs quels sont les freins à son développement ?

Le développement de la voiture autonome prend encore du temps car celle-ci se heurte à de nombreux freins. Tout d’abord le statut de véhicule autonome n’est pas reconnu par les assurances. Ce qui pose problème en cas d’accident, qui est le responsable dans une situation où c’est la technologie qui prend des décisions ? C’est notamment une problématique à laquelle Tesla est confronté suite à un incident remettant en cause son logiciel de conduite autonome.

Autre problématique : les infrastructures différentes d’un pays à un autre. En effet en France, la présence de nombreux ronds-points pose fortement problème pour la circulation des voitures autonomes qui se retrouvent dans des situations où elles doivent bien définir leurs trajectoires à l’avance et prendre des décisions rapides.

De plus, la voiture autonome devra circuler dans un environnement où il n’y aura pas que des voitures autonomes. Comme expliqué précédemment, l’erreur humaine étant la première cause d’accidents de la circulation, la voiture autonome n’est pas en capacité d’anticiper les décisions et changements de trajectoires des autres automobilistes.

En attendant que la réduction du nombre d’accidents de la route grâce aux voitures autonomes soit avérée, il est essentiel de prévenir des risques routiers quels qu’ils soient grâce à du matériel pédagogique de sécurité routière ou des formations.

Enfin, la voiture autonome fait face à un frein économique et social. Beaucoup pense que la commercialisation de cette dernière, risque d’avoir des conséquences sur l’employabilité : chauffeurs poids lourds, livreurs, chauffeurs VTC, taxis… beaucoup de professions se verraient en voie de disparition, bien que les projets de voitures autonomes mobilisent de nombreux ingénieurs depuis des années.

Encore considérée comme un prototype, il y a pourtant de grandes chances pour que la mobilité du futur intègre la voiture connectée, (également appelée voiture google ou voiture autonome). Mais pour cela, d’autres tests sont encore à faire pour s’assurer que cette dernière fonctionne bien de façon autonome et sécurisée (notamment sur la prise de décision autonome).

Matériel pédagogique de sécurité routière

Découvrez une gamme de produits ludiques en lien avec la sécurité routière ! Ces outils pédagogiques sont aussi bien adaptés pour des adultes que pour des enfants.

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

D'autres conseils prévention en lien avec le sujet