Masque et chaleur : comment mieux supporter le port du masque cet été ?

Masque et chaleur : comment mieux supporter le port du masque cet été ?

Bien que cette nouvelle période de confinement touche à sa fin, les Français devront se préparer à passer un nouvel été masqué. Avec cette période de fortes chaleurs approchant, beaucoup craignent une gêne respiratoire provoquée par le port du masque. Drivecase vous livre quelques astuces pour plus de confort avec un masque été !

Naviguer au sein de l'article

Quel masque d’été porter pendant les vacances ?

Crème solaire, chapeau, casquette, lunettes de soleil… à ces accessoires auxquels nous sommes habitués devra s’ajouter le masque de protection d’été, devenu indispensable lors de vos déplacements. A usage unique, réutilisable, de couleur ou à motifs, de nombreux masques ont fait leur apparition sur le marché depuis le début de l’épidémie liée à la covid-19. Pour faire le bon choix de masque pour cet été, privilégiez tout d’abord un masque adapté à la morphologie de votre visage, pas trop serré, trop petit ou trop grand, et réglable au niveau du nez grâce à une barrette nasale. Comme tout type de vêtement, ou accessoire à porter sur soi, le masque est plus confortable lorsqu’il est adapté au visage de celui ou celle qui le porte. Dans ce cas il est recommandé comme masque d’été le masque type « ninja ». Son nom provient de sa forme épousant parfaitement la morphologie tout en ne créant pas de sensation que le masque « se colle » au visage lorsque vous inspirez. En effet un masque été, mal adapté provoque un réflexe chez de nombreux citoyens à savoir marcher la bouche ouverte ou crisper sa mâchoire pour ne pas avoir un masque qui tombe ou au contraire qui remonte sur les yeux.

Privilégiez également un masque d’une couleur n’attirant pas la chaleur, comme pour les vêtements. Préférez donc un masque blanc, bleu clair aux masques noirs, attirants les rayons du soleil. Plus légers, les masques à usage unique sont bien souvent plus agréables à porter.

Masque-été-chaleur

Comment mieux respirer avec un masque l’été ?

Pour réduire la sensation de chaleur lorsque vous portez un masque, sachez que la façon dont vous respirez à son importance. En effet, bien que le masque doive couvrir le nez, la bouche et le menton, il est préférable de respirer par le nez, plutôt que par la bouche. En effet respirer par la bouche émet davantage de chaleur et d’humidité conservés dans le masque. Porter son masque l’été et respirer par le nez, permet d’éviter la sensation d’étouffement pouvant être provoquée par l’aspiration de son masque. Pour rappel, le masque porté sous le nez n’est pas efficace et ne protège pas. Le Ministère des Solidarités et de la Santé a notamment publié sur son site des supports de communications sur les bons gestes à adopter lorsque l’on porte un masque par forte chaleur.

Des masques homologués pour le sport ont notamment vu le jour sur le marché. Ces masques de sports peuvent également être d’excellents masques en cas de fortes chaleurs. Protecteurs, ils permettent également une excellente respirabilité. L’AFNOR a notamment publié des recommandations auxquelles ce type de masque doit répondre afin de ne pas être handicapant en cas de pratique sportive. Parmi ces critères on retrouve notamment la résistance respiratoire et la perméabilité à l’air ainsi que la teneur en dioxyde de carbone de l’air inhalé. Les déplacements en cas de fortes chaleurs nécessitant donc un plus grand effort physique et une bonne respirabilité, le masque de sport est une bonne solution de masque d’été.

Découvrez nos masques jetables, chirurgicaux, FFP2

Grossiste en masques chirurgicaux à usages uniques, retrouvez un large choix de masques efficaces contre les nouveaux variants du coronavirus, pour adultes et enfants.

Masque été chaleur, pensez à changer régulièrement vos masques

Pour rappel, la plupart des masques peuvent être portés de façon continue durant 4 heures. Après quoi il faudra jeter celui-ci dans une poubelle fermée s’il s’agit d’un masque à usage unique, ou le laver s’il s’agit d’un masque réutilisable. Cependant, une importante humidité peut réduire l’efficacité de protection du masque. En été, cette humidité peut être due à la transpiration, c’est pourquoi il faut penser à changer de masque été dès que vous sentez que celui-ci est trop humide. Pour limiter cette transpiration, pensez à bien vous rafraichir et vous à laver le visage avant de porter le masque, à boire de l’eau régulièrement et à éviter les produits ou cosmétiques couvrant les pores de la peau comme les crèmes ou le maquillage (fond de teint).

Enfin, continuez à pratiquer les gestes barrières, respectez la distanciation sociale entre chaque individu, et privilégiez les espaces ombragés. Sans oublier la crème solaire, pour profiter d’un été en toute sécurité !

Comment supporter le masque pendant les vacances ?

Masque été, chaleur, est-ce risqué de porter un masque ?

Suivre les conseils ci-dessus permet de réduire dans un premier cas l’inconfort thermique. Cet inconfort thermique se définit généralement par les conditions thermiques, d’humidité et d’ensoleillements. L’inconfort thermique provoque une augmentation de la température corporelle pouvant entraîner des sensations de vertiges, de la fièvre ou de la déshydratation. Cependant de nombreuses études ont démontrés que le masque ne recouvrant qu’une petite partie du corps, il n’est pas plus à l’origine d’un inconfort thermique qu’un autre vêtement, encore moins qu’un vêtement recouvrant une grande partie du corps. Cependant, le visage étant un partir sensible, la création de sudation et d’humidité dans le masque peut provoquer un inconfort thermique. En somme, le masque l’été sera plus agréable à porter en adaptant vos efforts physiques à votre respirabilité.

Découvrez nos masques jetables, chirurgicaux, FFP2

Grossiste en masques chirurgicaux à usages uniques, retrouvez un large choix de masques efficaces contre les nouveaux variants du coronavirus, pour adultes et enfants.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

D'autres conseils prévention à découvrir