Alcool à nouvel an : anticiper les fêtes de fin d’année

Alcool à nouvel an : anticiper les fêtes de fin d’année

Ces dernières années, l’alcool au volant reste la principale cause de mortalité routière. D’après la Sécurité Routière, le taux d’accidents mortels causés par l’alcool au volant est de 30% en moyenne chaque année. Ce chiffre reste très élevé et des campagnes de sensibilisation ont été mises en place ces dernières années afin de sensibiliser la population française et diminuer ce taux. En France, il est interdit de conduire à partir d’un certain seuil d’alcoolémie même si nous ne ressentons pas les effets de l’alcool. Quel est ce seuil ? Quelles sont les précautions à prendre ? Drivecase vous éclaire sur la législation et vous aide à anticiper les fêtes de fin d’année !

Naviguer au sein de l'article

Quel taux d’alcoolémie est autorisé ?

L’alcoolémie se définit par le taux d’alcool présent dans le sang d’un individu. Celui-ci peut être mesuré ou contrôlé par les forces de police grâce à différents appareils comme un éthylotest chimique ou électronique, un éthylomètre…etc.

Le taux maximal autorisé en France est de 0,5 g/l de sang soit 0,25 mg d’alcool par air expiré. Pour les personnes en permis probatoire (conducteurs novices), le taux est plus bas et ne doit pas dépasser les 0,2 g/l de sang soit 0,10 mg par air expiré. Sachant que le taux d’alcoolémie diminue d’environ 0,10 à 0,15 g par heure. Toutefois, un verre d’alcool peut faire monter votre taux d’alcool de 0,2 à 0,3 g selon différents facteurs comme votre hygiène de vie, votre poids, votre alimentation…etc.

Alcool au volant : anticiper les fêtes de fin d’année

Quelles sont les sanctions possibles si ce taux est dépassé ?

Les dépistages d’alcool au volant ou de prise de stupéfiants peuvent être effectués de manière aléatoire par les forces de l’ordre (gendarmerie et police) grâce à des éthylotests chimiques, éthylotests électroniques NF…etc. Ils peuvent être également réalisés dans le cadre d’un accident ou en cas d’infraction au code de la route (excès de vitesse…etc.)

Si vous prenez la route avec un taux d’alcoolémie supérieur à la législation française, vous êtes exposé à différentes sanctions qui dépendront de votre situation :

  • Si vous êtes en permis probatoire (jeunes conducteurs) et que votre taux est supérieur ou égal à 0,2 g/l de sang, vous aurez 135 euros d’amende avec immobilisation du véhicule et un retrait de 6 points.
  • Si vous avez plus de 3 ans de permis de conduire vous n’êtes plus dans la période probatoire et la sanction dépendra de votre taux d’alcoolémie. En effet, si votre taux est compris entre 0,5 et 0,8 g/l vous aurez une contravention de 4e Il s’agit d’un retrait de 6 points sur le permis de conduire, d’une amende forfaitaire de 135 euros et d’une immobilisation du véhicule possible ainsi que d’une suspension de permis de conduire jusqu’à 3 ans.

Toutefois, une conduite sous l’emprise d’alcool avec un taux qui est supérieur ou égal à 0,8 g/l de sang alors il s’agit d’un délit. Vous êtes susceptible d’avoir les sanctions suivantes :

  • Un retrait de 6 points sur le permis de conduire et une contravention pouvant s’élever jusqu’à 4 500 euros.
  • Immobilisation du véhicule
  • Annulation du permis et interdiction de conduire.
  • Un stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière.
  • Peine jusqu’à 2 ans d’emprisonnement
  • Une obligation de conduire avec un dispositif homologué d’éthylotest antidémarrage jusqu’à 5 ans maximum.


Alcool nouvel an : Anticiper son retour en voiture

Pour anticiper les fêtes de fin d’année et éviter les accidents routiers, comme la consommation d’alcool à nouvel an il faut prendre des précautions et se préparer à toutes les éventualités. En effet, que ce soit pour vous protéger ou protéger vos proches, il est très important de suivre certaines règles afin de réduire au maximum les risques d’accidents de la route. On vous donne quelques conseils à ce sujet afin d’être préparé à toutes les éventualités ! 

Alcool nouvel an : Prendre des précautions en amont

Pour Noël ou Nouvel an, si vous savez que vous allez devoir reprendre la voiture, quelques précautions s’imposent. En effet, si vous êtes plusieurs dans la voiture, assurez-vous en amont d’avoir désigné le « Sam » de la soirée. Celui-ci se chargera de conduire et ne consommera pas d’alcool lors de cette soirée.  Toutefois, il est préférable de prévoir de dormir directement dans l’endroit où se déroule la soirée si possible. Si l’hôte de la soirée n’a pas la place nécessaire pour vous accueillir et que vous avez consommé de l’alcool lors de la soirée, nous vous conseillons d’opter pour un retour en taxi afin de rentrer en toute sécurité.

 

Soirée alcool prévention routière

Adopter une bonne attitude

Afin de vous protéger et de protéger les autres des risques routiers, il est également conseillé de garder à disposition un éthylotest chimique ou éthylotest jetable. Celui-vous permettra de vous tester rapidement en cas de doute ou de tester vos invités avant leur départ. Si vous avez quelconque doute, il est primordial d’adopter les bons gestes et de ne pas reprendre le volant. De plus, ne laissez pas vos amis ou votre famille conduire après avoir consommé de l’alcool pendant la soirée.

Si vos invités ne veulent pas dormir sur place, n’hésitez pas à adopter les bons réflexes en appelant directement un taxi qui les ramènera jusqu’à leur domicile. Pour ne prendre aucun risque et lutter contre l’alcool au volant, munissez-vous d’un éthylotest personnalisé avant de commencer la soirée. Vous pourrez alors tester les conducteurs de la soirée avant leur départ pour contrôle leur consommation d’alcool.

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

D'autres conseils prévention en lien avec le sujet