Ethylotest électronique : comment l’utiliser ?

Ethylotest électronique : comment l’utiliser ?

La conduite en état d’ivresse demeure la cause d’un tiers des accidents mortels sur les routes de France, précédée par les excès de vitesse. Pour lutter contre l’alcool au volant, il est indispensable de ne jamais reprendre la route après avoir consommé des boissons alcoolisées, d’autant plus si un auto-dépistage n’a pas été réalisé au préalable. Pour cela, les éthylotests sont la solution rapide et fiable pour être certain de reprendre la route en toute sécurité.

Les éthylotests électroniques gagnent de plus en plus en popularité auprès des automobilistes. Ils sont pour la plupart du temps utilisés pour un autocontrôle de son taux d’alcool. Simples, efficaces, fiables et peu coûteux il permettent aux automobilistes de prévenir les risques et d’organiser plus facilement leur retour de soirée. Un éthylotest électronique est un appareil compact qui vous permet de déterminer le degré d’alcool dans le sang en mesurant les vapeurs d’alcool expirées par une personne. Si vous venez d’acheter un appareil de ce type, ou êtes sur le point de vous procurer un test d’alcoolémie électronique, cet article vous sera précieux, puisque nous allons vous expliquer comment et pourquoi utiliser un éthylotest électronique.

Naviguer au sein de l'article

Qu'est-ce qu'un éthylotest électronique ?

Un éthylotest est un instrument de laboratoire chargé de mesurer la quantité d’alcool ou d’éthanol présente dans l’air expiré. Ce dispositif permet alors de déduire la quantité d’alcool présente dans l’organisme d’une personne. L’alcootest a été inventé par Gay-Lussac, un chimiste et physicien français, il l’a fait pour connaître et établir les degrés d’alcool qu’une substance liquide peut posséder.

 

 

A l’inverse des éthylotests à usage unique, les éthylotests électroniques sont réutilisables plusieurs fois, seul l’embout est jetable. Les éthylotests électroniques sont la plupart du temps utilisés par les particuliers pour un autocontrôle de sa concentration d’alcool dans le sang avant de reprendre la route. Cependant, les forces de l’ordre peuvent également y avoir recours pour une mesure du taux d’alcoolémie d’un automobiliste dans le cadre d’une infraction au code de la route mais aussi dans le cadre de contrôle préventifs. Notons qu’un renforcement des mesures de lutte contre les conducteurs ivres a été mis en place ces dernières années. En effet, les tribunaux se montrent bien plus sévères à l’égard des automobilistes ayant tué ou blessé un autre usager de la route après avoir conduit en état d’ébriété. Un éthylotest électronique est généralement de petite taille et léger, ce qui le rend très facile à transporter. Il possède une buse, où passe l’air qui sera ensuite analysé à l’intérieur de l’appareil. Ensuite, le résultat sera visible sur l’écran LCD incorporé dans ce dernier.

Découvrez notre gamme d'éthylotests électroniques

Nos éthylotests électroniques font partis des éthylotests les plus fiables du marché et possèdent la norme NF ou NFX 20704

Ethylotests électroniques et contrôles

Au moment d’effectuer un dépistage du taux d’alcoolémie, prélever un échantillon de sang sur le terrain pour une analyse ultérieure en laboratoire n’est ni pratique ni efficace pour détenir des conducteurs soupçonnés de conduite avec facultés affaiblies ou de conduite sous l’influence de l’alcool. Les tests d’urine pour l’alcool se sont avérés tout aussi peu pratiques sur le terrain que les prélèvements sanguins. Ce qu’il fallait, c’était un moyen de mesurer l’alcoolémie sans entreprendre des démarches compliqués… c’est comme ça qu’est né l’éthylotest électronique des forces de l’ordre.

Ethylotest electronique fonctionnement

Évidemment, outre les raisons citées précédemment, il est indispensable d’être en mesure de s’auto-tester pour contribuer à l’amélioration de la sécurité routière et diminuer le risque d’accident de la route. En effet, nous n’insisterons jamais assez sur les dangers et les conséquences irréversibles de l’alcoolémie au volant. Il est important de savoir que même à un taux d’alcool faible dans l’organisme du conducteur, les effets de l’alcool ne sont pas négligeables : réflexes et vision altérés, temps de réaction allongé, sous-estimation du dangers, surestimation des capacités physiques… Rappelons qu’en France il est formellement interdit de prendre la route avec un taux d’alcool supérieur ou égal à 0,5 grammes par litre de sang, ou 0,2g/L pour les jeunes conducteurs titulaires d’un permis probatoire.  C’est également pour cette raison que l’éthylotest était obligatoire en France jusqu’en 2020.

Ethylotest électronique : le fonctionnement du taux d'alcoolémie

­Le nombre de verres qu’une personne boit est détectable dans l’haleine car il est absorbé par la bouche, la gorge, l’estomac et les intestins pour être ensuite diffusé dans la circulation sanguine. Lors de son absorption, l’alcool n’est ni digéré, ni modifié chimiquement. Au fur et à mesure que le sang traverse les poumons, une partie de l’alcool se déplace à travers les membranes des sacs aériens des poumons (alvéoles) pour être ainsi éjecté dans l’air. L’alcool alors s’évapore : c’est-à-dire qu’il est volatil. La concentration de l’alcool dans l’air alvéolaire est liée à la concentration de l’alcool dans le sang. Lorsque l’alcool dans l’air alvéolaire est expiré, il peut alors être détecté par le testeur d’alcoolémie. Au lieu d’avoir à prélever le sang d’un conducteur pour tester son taux d’alcool, l’éthylotest électronique analyse l’haleine du conducteur et permet donc de savoir instantanément le taux d’alcoolémie.

­

Comme la concentration d’alcool dans l’haleine est liée à celle dans le sang, vous pouvez calculer le taux d’alcoolémie en mesurant l’alcool dans l’haleine. Le rapport entre l’alcool dans l’haleine et l’alcool dans le sang est de 2 100: 1 . Cela signifie que 2 100 millilitres (ml) d’air alvéolaire contiendront la même quantité d’alcool que 1 ml de sang. Pour rappel le taux légal en france est de 0,5 g/l d’air expiré, soit 0,25 mg/l de sang. Le taux d’alcool des jeunes permis est de moitié moins : 0,25 g/l d’air expiré.

Comment choisir un éthylotest électronique aux normes ?

 

Généralement, les éthylotests électroniques présentent une fiabilité plus élevée que les éthylotests chimiques. Pour être sûr de choisir le bon appareil, nous vous recommandons fortement d’opter pour un éthylotest électronique normé NF pour effectuer un contrôle d’alcoolémie. Cette norme est une certification qui prouve qu’un produit répond aux caractéristiques de sécurité et de qualité. Pour les éthylotests électroniques, il s’agit de la norme NF X 20 704. En choisissant un éthylotest certifié NF, vous serez assuré d’utiliser d’un appareil fiable, inspecté par une agence d’expertise agréée. Notez que de nombreux éthylotests ne comportent pas la norme NF et ne représentent donc que de simples gadgets.

 

Ethylotest électronique norme NF

Attention : un éthylotest électronique normé NF fournira des valeurs jusqu’au seuil légal, c’est-à-dire 0,5 g/l de sang ou 0,2g/l pour les conducteurs titulaires d’un permis probatoire. Au-delà de ces valeurs, l’appareil indique simplement que le seuil est dépassé. Un éthylotest n’est pas à confondre avec un éthylomètre homologué avec mesure précise ! Si un éthylotest comporte les mêmes fonctions qu’un éthylomètre, méfiez-vous : ce n’est pas bon signe.

Utilisation de l'éthylotest électronique : règles de base

La grande majorité des éthylotests électroniques fonctionnent de la même manière : ils disposent d’un embout buccal à usage unique et d’un écran digital. Avant de commencer l’analyse de l’alcool, vous devez mettre l’appareil sous tension et attendre qu’un message apparaisse indiquant que l’appareil est prêt à être utilisé. Après cela, un embout buccal doit être inséré à l’endroit prévu à cet effet. Une fois opérationnel, il vous suffit de souffler légèrement dans l’éthylotest électronique jusqu’à qu’un « clic » se fasse entendre. Après cela, les résultats de l’analyse apparaissent sur l’écran de l’éthylotest. Pendant le test, veillez bien à ce que la salive ne pénètre pas dans la cellule d’échantillonnage. Après avoir utilisé l’alcootest, retirez l’embout buccal et éteignez l’appareil. La réutilisation d’un embout buccal usagé n’est pas conseillée : jetez-le dans une poubelle fermée classique.

Mode d’emploi de nos éthylotests électroniques Ethyway et Ethylec

Ces consignes concerne principalement nos éthylotests électronique NF Ethyway et Ethylec.

  • Fixez un embout buccal à l’alcootest.
  • Appuyez et relâchez le bouton d’alimentation.
  • L’appareil doit ensuite se réchauffer aux conditions de test optimales jusqu’à ce que l’écran affiche «soufflez».
  • Vous devez alors souffler dans l’embout buccal pendant environ 4 à 6 secondes (pas plus). En soufflant, vous entendrez un bip long et régulier. Vous ne devez pas arrêter de souffler jusqu’à ce que ce bip s’arrête. (voir messages)
  • Attendez quelques instants que le dispositif analyse l’air expirée.
  • Le résultat du test s’affiche au bout d’environ 15 secondes.
  • Si vous souhaitez effectuer un autre test, attendez que le rétroéclairage s’éteigne, puis appuyez sur le bouton d’alimentation.
  • L’alcootest s’éteint automatiquement dans les deux minutes s’il n’est pas utilisé.

Fonctionnement de l'éthylotest électronique : quelques conseils

L’alcootest électronique permet plusieurs utilisations, généralement entre 500 et 1000 par an. Mais à condition qu’il soit contrôlé et étalonné régulièrement auprès du fabricant. L’éthylotest électronique contrairement à l’alcootest chimique fournit une valeur numérique du taux d’alcoolémie de la personne testée grâce aux capteurs électrochimiques dont il est équipé. Cet appareil mesure le niveau d’éthanol contenu dans un certain volume d’air expiré. Il faut également savoir que, quelle que soit la quantité d’alcool consommée, le foie ne peut transformer ou métaboliser qu’une certaine quantité d’alcool par heure, de 15 à 17 mg.

De plus, gardez à l’esprit que l’alcool ne passe dans le sang et les poumons qu’environ une demi-heure après le dernier verre. Si le foie métabolise une grande partie de l’alcool, la partie non métabolisée ira du foie vers le cœur, puis vers les poumons, où elle sera oxygénée et expirée. C’est à ce moment que l’alcool deviendra détectable dans notre haleine.

Pour notre sécurité et celle des autres, soyons raisonnables et utilisons cet appareil au fonctionnement si simple avant de prendre le volant !

Découvrez notre gamme d'éthylotests électroniques

Nos éthylotests électroniques font partis des éthylotests les plus fiables du marché et possèdent la norme NF ou NFX 20704

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

D'autres conseils prévention en lien avec le sujet