Qu’est-ce que la norme ISO 20471 ?

Qu’est-ce que la norme ISO 20471 ?

Savez-vous que le trafic routier nocturne est à l’origine de 35 % des blessés hospitalisés et 45 % des tués. C’est dans ce contexte-là qu’en 2013, la norme EN 471 a été remplacée par la norme EN ISO 20471 afin de donner plus de précisions sur l’efficacité des vêtements à haute visibilité utilisés dans le cadre professionnel. En effet, la norme EN 471 devenue obsolète ne détaillait plus suffisamment le cadre d’utilisation des EPI ainsi que leur réglementation définie par la directive de l’UE 89/686/EEG. Ainsi, à travers cet article, nous vous détaillerons les spécificités de cette norme et son champ d’application.

Naviguer au sein de l'article

Qu'est-ce que la norme ISO 20471 ?

Pour commencer, la norme ISO 20471 est une norme internationale qui régit les produits pour la haute visibilité. Elle donne des lignes directrices sur la manière dont ces produits doivent être fabriqués, et réglemente leur performance pour une utilisation aussi sûre que possible. Elle est donc utilisée pour créer des vêtements et des accessoires hautement visibles pour aider les professionnels à se voir et être vus. Cette norme peut être appliquée à une large gamme d’équipement réfléchissant, tels que les vestes et gilet de travail, blousons de travail, polos, tee-shirt, polaires, casques, chaussures de sécurité, gants etc…

 

Cette norme est aujourd’hui obligatoire pour la plupart des équipements hautes visibilités. C’est en 2013 qu’elle est adoptée afin de remplacer la norme EN 471 qui n’englobait plus tous les besoins nécessaires de sécurité précisés par le texte de directive de l’UE 89/686/EEG concernant les EPI (équipement de protection individuelle). De plus, au-delà de l’obligation légale, cette norme est très importante pour la santé et la sécurité publique, ainsi que pour sa propre sécurité. Elle est, en effet, essentielle pour sécuriser les professionnels des métiers à risques, de jour comme de nuit. Pour cela, les équipements concernés par la norme ISO 20471 sont dotés de couleurs fluorescentes qui les rendent visibles même dans de faibles niveaux d’éclairage. Ces couleurs sont également accompagnées de bandes réfléchissantes qui, contrairement à la couleur fluorescente, se reflètent à travers des lumières provenant des autres directions. Grâce à cette norme, il est donc possible pour les personnes concernées par ces environnements de travail de travailler sans danger, sans courir le risque de ne pas être vu et ainsi d’éviter les accidents tels que les collisions.

 

La norme ISO 20471 comprend à ce jour trois différentes classes en fonction des zones de risques, les caractéristiques des vêtements de signalisation qui doivent être portés et la nature de la protection que ces derniers apportent aux travailleurs. C’est en fonction de la nécessité de visibilité et par conséquent de la surface réfléchissante et fluorescente qu’est déterminée la classe à choisir.

Drivecase vous propose une large gamme de vêtements réfléchissants personnalisés tels que des t-shirts réfléchissants, polos personnalisables, coupe-vents fluorescents ou encore des pulls.

La norme ISO 20471 : quelles sont ses différentes classes ?

La norme ISO 20471 comporte trois classes bien distinctes. Chaque classe a une efficacité de visibilité différente mais toutes comportent des matières rétroréfléchissantes et fluorescentes. Afin de garantir une meilleure visibilité, il est vivement conseillé de se vêtir d’un équipement appartenant à la classe 3 notamment lors d’un usage professionnel. Voici une distinction des trois classes :

 

Classe 1 : celle-ci a un niveau de visibilité plus bas que les deux autres classes. Les équipements de hautes visibilités de classe 1 ne sont pas convenables pour travailler sur les autoroutes publiques. En effet, les usagers portant un vêtement de travail haute visibilité appartenant à cette classe sont visibles par les automobilistes ayant une vitesse de 30km/h maximum. Toutefois, les agents qui assurent la sécurité sur la route et qui opèrent en temps diurne peuvent les utiliser pour optimiser leur visibilité. La superficie réfléchissante est de 0,10 m² et celle fluorescente est de 0,14 m². Selon la nouvelle norme ISO 20471, les vêtements de signalisation de Classe 1 peuvent être portés par les agents de terrain et employés travaillant dans une situation où le risque d’accident est minime. Ils ne sont donc pas conçus pour les interventions sur la voirie qui nécessite un type de protection spécifique.

 

Classe 2 : cette classe comporte un degré intermédiaire de visibilité. Les équipements de haute visibilité appartenant à la classe 2 sont adaptés pour les travailleurs des voies publiques. Pour maintenir leur efficacité, la vitesse de circulation ne doit pas dépasser les 50 km/h. La superficie réfléchissante est de 0,13 m² et celle fluorescente est de 0,50 m². Les vêtements de classe 2 peuvent être portés sur les chantiers comme dans le cas des travaux publics, des travaux sur les lignes téléphoniques, pistes d’aéroport ou les situations sous une lumière faible comme en hiver ou en fin de journée.

 

Classe 3 : lors d’un travail de nuit ou dans l’obscurité, il est indispensable d’équiper vos salariés avec un vêtement haute visibilité de classe 3 afin de garantir leur sécurité. Ceux-çi assurent à vos collaborateurs qu’ils seront visibles par les automobilistes allant jusqu’à 90km/h. Les tenues professionnelles de classe 3 assurent une plus grande visibilité et diminuent les risques routiers. Dans cette classe, la superficie fluorescente doit être de 0,80 m² et la superficie réfléchissante doit être de 0,20 m². Pour atteindre ce niveau, il est ainsi possible d’associer un équipement fluorescent et un équipement réfléchissant. Enfin, les vêtements de classe 3 doivent couvrir obligatoirement le torse et avoir des manches et jambes longues pourvues de bandes rétroréfléchissantes. 

Quelles sont les obligations relatives à l'utilisation des vêtements normés ISO 20471 ?

Selon l’article 4321-1 du Code du travail, l’employeur a l’obligation de mettre à disposition des salariés les EPI nécessaires, gratuitement et de manière personnelle. « Toute personne intervenant à pied sur le domaine routier à l’occasion d’un chantier ou d’un danger temporaire doit revêtir un vêtement de signalisation à haute visibilité de classe 2 ou 3, conforme aux spécifications de la norme ISO 20471. Toutefois, les intervenants de courte durée peuvent se contenter d’un vêtement de classe 1. »

 

De plus, en fonction des conditions de travail des employés, la loi peut imposer le port de vêtements de haute visibilité tels que des vestes de travail, des gilets réfléchissants ou des chaussures de sécurité. Ainsi les professionnels les plus concernés par ces obligations sont les professions de la voie publique qui sont le plus exposées aux risques liés aux manques de visibilité (pluie, brouillard, neige). Les employés intervenant sur le domaine routier sont obligatoirement équipés de vêtements normés ISO 20471, mais certaines professions et missions peuvent aussi nécessiter ce genre d’équipement. Comme par exemple, le ramassage des ordures, le travail sur les pistes d’aéroports, les transports routiers ou encore les services de secours ou de police.

Vous cherchez une veste de travail pratique ? Celle-ci, avec 3 poches à l’avant, 4 bandes réfléchissantes à l’avant et 3 à l’arrière. Le gilet sans manche est personnalisable au dos.

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

D'autres conseils prévention en lien avec le sujet