Téléphone au volant : les sanctions et statistiques

Téléphone au volant : les sanctions et statistiques

Le téléphone au volant est incontestablement une infraction au code de la route mais aussi une pratique dangereuse, tout le monde le dit et pourtant la pratique est de plus en plus courante et touche près de 70 % des automobilistes ! Aujourd’hui, la sécurité routière estime que le téléphone portable au volant est responsable de 10% des accidents corporels sur nos routes en France. Un facteur de risque qui n’existait pas dans les statistiques françaises il y a 15 ans, il devient un danger redoutable et connaît une forte progression chaque année. Le smartphone augmente largement le temps de réaction, réduit le champ de vision du conducteur et met en danger tous les usagers de la route. Zoom sur les conséquences et sanctions du téléphone au volant

Naviguer au sein de l'article

Les sanctions contre le téléphone au volant

L’usage d’un téléphone portable tenu en main tout en conduisant est formellement interdit par le code de la route, cette pratique ainsi que toute activation d’un appareil tenu en main est passible d’une amende et de sanctions. Les kits oreillettes ou mains-libres autres dispositifs sont aussi interdits depuis le 1 juillet 2015. Attention, une voiture arrêtée sur le bas-côté est toujours considérée en circulation, le conducteur s’expose à être sanctionné. Régler son GPS ou sa musique sur son smartphone en conduisant représente le même risque, nous vous recommandons d’enregistrer le lieu de votre destination et de choisir votre musique avant votre départ. Nous rappelons, que sur autoroute il est interdit de s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence pour téléphoner, il faudra attendre la prochaine aire d’autoroute. 

L’ensemble de ces pratiques est verbalisable et sera sanctionné par : 

  • un retrait de trois points du permis de conduire 
  • une amende forfaitaire de 135 € 

En cas de perte de points, le risque de perdre son permis est possible, un conducteur peut voir son permis invalidé dès lors que son solde arrive à zéro. Il est important d’être vigilant et de prévoir assez tôt un stage de sensibilisation à la sécurité routière pour rattraper 4 points.  

Téléphone au volant : les sanctions et statistiques 1

Téléphone au volant : sanctions de 3 ou 6 points en moins ?

Info ou intox ? En 2018, de nombreuses rumeurs portaient sur le nombre de points liés à la contravention du téléphone au volant. Le CISR du 9 janvier 2018 durcit en effet la réglementation en vigueur avec le décret n°2020-605, mais le nombre de points enlevés restent inchangés à savoir, une perte de 3 points. Par contre, ce nouveau décret précise que si un conducteur tient son smartphone en main et commet dans le même temps une autre infraction, il risque une rétention de son permis de conduire (permis probatoire inclus), qui peut être suivie d’une suspension du permis de conduire pour une durée maximale de six mois.

Liste des infractions routières concernées :

  • non-respect des règles de conduite (non-respect de l’obligation de circuler sur le bord droit de la chaussée, non utilisation du clignotant) ;
  • non-respect des distances de sécurité ;
  • franchissement/chevauchement des lignes continues et des lignes délimitant les bandes d’arrêt d’urgence ;
  • non-respect des feux de signalisation (rouge et jaune) ;
  • non-respect des règles de dépassement (dépassement dangereux, dépassement par la droite, dépassement par la gauche gênant la circulation en sens inverse, dépassement sans visibilité suffisante vers l’avant, conducteur dépassé ne serrant pas sa droite) ;
  • non-respect de la signalisation imposant l’arrêt ou le céder le passage ;
  • non-respect de la priorité de passage à l’égard des piétons ;
  • non-respect des vitesses (dépassement de la vitesse maximale autorisée en agglomération ou hors agglomération, vitesse excessive ou inadaptée au regard des circonstances).

Découvrez nos matériels de prévention contre le téléphone au volant

Expert en sécurité routière, retrouvez nos différents types de matériels pédagogiques pour sensibiliser aux dangers du téléphone au volant.

Le bluetooth

Toutes les voitures neuves sont aujourd’hui équipées d’un système embarqué le plus souvent bluetooth. Téléphoner au volant alors que le conducteur dispose ses deux mains sur le volant pourrait être la solution à tous les problèmes. Malheureusement, une conversation téléphonique avec un système bluetooth ou pas impacte directement la concentration, et pour conduire la concentration est essentielle ! Cette pratique n’est donc pas moins dangereuse même si elle n’est pas amendable. Les forces de l’ordre ne peuvent pas contrôler cette pratique car elle n’est pas visible de l’extérieur.

Jeune conducteur et téléphone au volant

Les jeunes conducteurs sont très exposés à ce risque. Un chiffre effroyable : 21 % des jeunes de 18-24 ans utilisent leur smartphone au volant pour consulter les réseaux sociaux. Nous comprenons que la répression est un incontournable pour réguler ces pratiques. Il n’est pas possible d’être encore indulgent. 

Les jeunes sont très souvent montrés du doigt mais pourtant disposent de ressources nécessaires pour mieux se protéger. En effet, l’école s’engage dans un combat préventif et sensibilise les jeunes quant à la gravité des écrans et des réseaux sociaux. De plus, le cadre familial peut aussi réguler l’usage et le temps passé sur le smartphone des plus jeunes. La question se pose pour les adultes nés après la génération Y ? Qui régule et qui veille à la bonne pratique d’usage ? Le risque de dépendance touche la jeune génération mais aussi les moins jeunes. Souvent les jeunes conducteurs, du fait de leur permis probatoire à 6 points la première année, sont parfois plus vigilants aux infractions coûteuses en terme de points retirés, de peur de se voir retirer leur permis de conduire.  

Téléphone au volant : les sanctions et statistiques 2

Statistiques sur les accidents dus au téléphone au volant

Le saviez-vous ? 

  • Téléphoner au volant augmente le risque d’accident par 3
  • Faire un sms au volant demande au conducteur de quitter la route des yeux pendant 5 secondes. 5 secondes représentent 70 mètres en ville à 50 km/h
  • Ecrire un sms tout en conduisant augmente le risque d’accident par 23
  • Un conducteur qui téléphone en conduisant perd 50% des informations qui l’entoure, on parle de conduite automatique
  • Le téléphone portable représente aussi un risque pour les piétons, le nez sur leur écran, ils sont appelés les “smobie” (contraction de smartphone et zombie). 
  • Les cyclistes sont aussi des cibles à risques lorsqu’ils écoutent de la musique via leur smartphone.

Prévenir les risques du téléphone au volant

Vous n’arrivez pas à mettre votre smartphone dans le coffre lorsque vous prenez votre voiture ? Découvrez les bonnes pratiques à mettre en place dans sa voiture. 

Des applications smartphone sont à télécharger pour lutter contre le risque du smartphone au volant. La plus connue est celle de la sécurité routière avec l’application mode conduite. Ainsi les conducteurs pourront résister à la tentation de répondre à leurs appels, puisque cette application bloque les appels et les sms puis notifie l’émetteur avec un message d’indisponibilité. Certains numéros d’urgence peuvent passer au travers de cette application (école des enfants, numéro d’un proche souffrant…). Les téléphones de la marque Apple ont, de manière native, un mode « ne pas déranger ». Un geste à faire, une habitude à mettre en place pour ne plus s’exposer lors de chaque trajet aux risques liés à l’usage d’un téléphone portable.

De nombreuses formations professionnelles existent pour lutter contre ce nouveau fléau. L’avantage principal des formations spécialisées est la possibilité d’échanger sur l’organisation d’une journée de travail en voiture et la gestion des appels. Se déplacer dans le cadre de ses fonctions professionnelles en voiture demande une organisation particulière si le conducteur fait le choix de ne pas faire usage de son téléphone. Pour certains, l’utilisation du smartphone est indispensable et pour ceux qui ont fait le choix de ne plus se mettre en danger sur la route, l’utilisation n’est alors plus essentielle. Nous comprenons pourquoi une formation est un lieu d’échanges extraordinaires pour dénouer les problématiques de chacun et trouver des solutions pérennes pour ne plus utiliser son téléphone portable en voiture.

 

Téléphone au volant : les sanctions et statistiques 3

Toutes entreprises devraient avoir une politique claire annoncée sur un tableau d’affichage ou faire signer une charte conducteur, analyser aussi chaque procès-verbal, infractions commises. Les pratiques sont mieux régulées lorsque les conducteurs/salariés connaissent la position de l’entreprise face à l’utilisation du smartphone en interne lors des déplacements professionnels : sms non autorisé, bluetooth autorisé/non autorisé… 

Nous connaissons tous les risques et les sanctions liés à la pratique du téléphone au volant, alors sauvons la prochaine génération ! Dans la mesure du possible montrons l’exemple à nos enfants, car les études sur la psychologie et sur le développement de l’enfant sont formelles, un enfant reproduit les pratiques parentales, sa construction repose sur l’exemplarité parentale. 

Découvrez nos matériels de prévention contre le téléphone au volant

Expert en sécurité routière, retrouvez nos différents types de matériels pédagogiques pour sensibiliser aux dangers du téléphone au volant.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

D'autres conseils prévention à découvrir