Éclairage pour vélo : comment bien le choisir ?

Éclairage pour vélo : comment bien le choisir ?

En 2020, 919 cyclistes ont été blessés ou sont morts dans un accident de la route en France, contre 680 l’année précédente. Parmi les victimes, nous comptons deux fois plus de décès qu’en 2019. Ainsi, une bonne visibilité est un élément de sécurité primordial à ne surtout pas négliger, notamment en cas de sorties nocturnes ou d’intempéries. Et contrairement à une voiture où le choix des feux n’est guère pris en compte, un cycliste doit choisir soigneusement son éclairage pour vélo en fonction des conditions de conduite, du type de conduite, du vélo de son choix et de la durée du trajet.

Naviguer au sein de l'article

Éclairage pour vélo : tout savoir

Accidents de travail par métier de l’industrie

Lorsque vous choisissez l’éclairage de votre vélo, en magasin physique ou en ligne, vous rencontrerez essentiellement deux termes techniques : LED et lumen. Ces mots parlent beaucoup de la qualité de l’équipement, et il est primordial de savoir ce que chacun indique.

LED

C’est le type de système qui émet de la lumière. Très connu dans les lampes résidentielles, ce modèle est le plus économique et le plus efficace.

Un éclairage LED rechargeable sur un phare de vélo peut maintenir l’intensité lumineuse constante, dispose d’une durabilité élevée et ne nécessite pas autant d’énergie. En outre, la couleur de la lumière émise est blanche, ce qui aide beaucoup à se démarquer la nuit ou le jour sur n’importe quel terrain !

Vous trouverez des illuminations LED conventionnelles, mais aussi de haute intensité. La deuxième option s’allume davantage et est de meilleure qualité. Le plus souvent, un éclairage pour vélo est fait de LEDs.

Lampe vélo et éclairage

LUMEN

Les lumens indiquent l’intensité de la lumière qui se concentre sur une zone. Ainsi, plus le nombre de lumens est élevé, plus l’endroit où la lampe de poche est dirigée sera éclairé.

Le nombre de lumens ne représente pas nécessairement la distance à atteindre par la lumière. Mais un éclairage pour vélo au-dessus de 100 lumens est déjà capable d’éclairer un espace très considérable au moment de la pédale.

Certaines illuminations plus simples ne sont pas avec la quantité de lumens décrit sur l’emballage. Les plus puissants peuvent venir avec cette information dans la boîte. Plus ce nombre est grand, plus le projecteur est efficace, et plus le système d’éclairage est cher !

Lampes pour vélo personnalisées

Lampes, catadioptres et réflécteurs de rayons pour assurer votre visibilité en zone urbaine et rurale.

Les systèmes de charge d’éclairage pour vélo

Vous pouvez toujours acheter des lampes de vélo qui fonctionnent avec des piles alcalines jetables, mais la plupart des meilleures lampes pour vélo personnalisées disposent désormais de batteries rechargeables intégrées, vous garantissant ainsi un meilleur rapport qualité-prix.

La batterie lithium-ion (Li-Ion) ou la batterie lithium polymère (Li-Po) sont les batteries rechargeables les plus courantes. Celles-ci sont plus petites, plus légères et plus puissantes que les piles alcalines jetables, ce qui les rend parfaites pour les lampes de vélo.

La plupart des lampes de cycle rechargeables se chargent via un port USB et certaines lampes disposent même d’un connecteur USB intégré pour plus de commodité.

Les feux avant puissants peuvent prendre beaucoup de temps à se recharger via un câble USB, certains sont donc livrés avec le chargeur secteur supplémentaire pour une charge rapide.

De plus en plus de lampes rechargeables sont équipées d’indicateurs d’autonomie de la batterie pour que vous ne soyez jamais pris de court. Il peut s’agir de petits indicateurs LED qui changent de couleur pour indiquer la quantité d’énergie restante. 

Quels sont les différents types d’éclairages pour vélo ?

Feux vélo avant et arrière

Les feux de vélo avant et arrière présentent une variété de styles et d’options de fixations différents. Les deux variantes les plus courantes sont les supports de sangle/bande réglable sur tous les vélos et les supports de serrage.

eclairage et catadioptres vélo

La plupart des feux arrière et des phares de sécurité utilisent un mécanisme de montage de sangle ou de bande que vous pouvez facilement enrouler autour de votre tige de selle ou de votre guidon, souvent sans outils. Étant donné que ces types de supports sont faciles et rapides à retirer, ils sont parfaits pour une utilisation sur les trajets quotidiens. Sur les feux avant plus puissants, qui sont généralement plus lourds, les supports à pince sont plus courants. Ceux-ci sont plus sûrs, ils peuvent donc faire face à un terrain accidenté et à une utilisation répétée. La plupart des supports de serrage comportent des moyens de libération rapide pour l’unité d’éclairage, de sorte que vous pouvez toujours retirer la lumière facilement.

Les modes d’éclairage pour vélo sont identiques à ceux des voitures : la lumière blanche pour le phare avant et la lumière rouge à l’arrière du vélo. Ainsi, vous devriez toujours opter pour au moins une paire, de telle sorte à ce que la personne derrière ou face à vous, vous distingue avec facilité. Il existe également des éclairages disposant de plusieurs modes de fonctionnement : fixe, clignotant, balayage… A vous de choisir celui qui vous convient le mieux !

Vous pouvez utiliser plus d’un feu arrière et avant, pour améliorer l’éclairage et circuler en toute sécurité. Cela vous aide à être identifié à de plus longues distances par les conducteurs, les piétons et d’autres personnes qui se trouvent aux mêmes endroits que vous.

Clignotants LED, éclairage sac-à-dos et catadioptres

Les clignotants LED pour guidon de vélo, ou directement intégrés dans les sacoches et gilets de sécurité représentent également un type d’éclairage vélo efficace. En plus de vous offrir une visibilité accrue, les clignotants pour vélo vous permettent d’annoncer votre direction efficacement et de renforcer votre sécurité. D’autres accessoires de visibilité comme les catadioptres obligatoires peuvent être utilisés. Les catadioptres vélo à placer à l’avant et à l’arrière du vélo réfléchissent au contact de la lumière, offrant ainsi une meilleure visibilité et permet donc de réduire les accidents de vélo.

Nos conseils en éclairage pour vélo

Comment bien choisir son éclairage pour vélo ?

Il existe différents aspects à prendre en compte lors de l’achat d’une lumière de vélo :

La bonne autonomie de la batterie rechargeable ou des piles

Il est important d’avoir plusieurs heures d’autonomie (ou plusieurs batteries), cela dépendra du temps que vous passez sur vos séances d’entraînement de nuit.

Heureusement, la technologie LED existante permet actuellement d’avoir une grande puissance lumineuse avec une faible consommation d’énergie, ce qui permet de circuler avec les projecteurs à pleine puissance pendant environ 3 heures (selon les différents modèles). Il est important d’avoir plus d’une batterie pour éviter les événements imprévus.

Le type de fixation

Il existe différents modèles qui offrent la possibilité de fixer une lumière de vélo sur le guidon, sur l’alliage ou sur le casque. Beaucoup de cyclistes choisissent de porter deux lumières en plus de celles placées sur l’alliage, l’une sur le guidon et l’autre sur le casque de vélo. Celles-ci sont fortement efficaces pour assurer un éclairage longue-portée.

La puissance du phare de vélo

Cela dépend de la quantité de lumière offerte par le phare. La puissance et les performances de mise au point sont mesurées dans un Lumen ou lux. Lux mesure la quantité totale de lumière (luminosité) tandis que lumen mesure la densité perçue par l’œil humain. Lors du choix de notre objectif, nous devons tenir compte de cet aspect, puisque la plupart des fabricants nous informent des Lumens qu’offrent leurs éclairages. La puissance lumineuse dépend non seulement de la quantité de Lumen, mais elle intervient également dans la lentille qui projette le faisceau lumineux et la capacité réfléchissante des murs entourant la lampe LED. Selon ces deux aspects, deux lumières avec le même Lumen peuvent donner un type très différent de lumière.

Il est donc important que le phare dispose d’une lentille de qualité en face de la lumière LED et un bon réflecteur autour, puisque nous voulons avoir un bon faisceau de lumière qui nous illumine de façon optimale à 50-60 mètres et, en même temps, un bon éclairage latéral.

L’angle d’éclairage de la lumière avant

Cela nous indique la distance latérale (largeur) éclairée par la lumière du deux-roues.

La distance d’éclairage

C’est le nombre de mètres recouvert par le faisceau de lumière.

Finalement, quel type d’éclairage pour vélo choisir ?

La décision lors de l’achat d’une lumière pour votre vélo dépendra de l’utilisation que vous voulez lui donner : c’est-à-dire comme éclairage simple ou comme un élément de haute puissance qui vous permettra une parfaite vision nocturne. Le choix de votre éclairage pour vélo dépendra également du type de cycliste que vous êtes : plutôt sportif et adepte du VTT ou vélo de montagne, optez pour un éclairage vélo étanche et résistant aux chocs ! De même, si vous vous déplacez souvent à vélo de ville, choisissez un éclairage puissant afin d’être parfaitement visible par les autres usagers de la route (automobilistes, autres cyclistes…), tout en prenant garde à ne pas les éblouir. N’oubliez pas les catadioptres, élément de haute visibilité réfléchissant rendu obligatoire par le code de la route.

Catadioptres vélo

Conformément au code de la route, découvrez nos catadioptres obligatoires et réflecteurs pour cyclistes.

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

D'autres conseils prévention en lien avec le sujet