Pourquoi installer un radar pédagogique ?

Pourquoi installer un radar pédagogique ?

Le paysage routier ne cesse de connaître d’évolution. En vue d’assurer la sécurité routière, les pouvoirs publics optent pour un nouveau dispositif, capable d’informer le conducteur en temps réel sur la vitesse à laquelle il roule. Il s’agit des radars pédagogiques. En effet, afin d’informer et de conscientiser le conducteur sur sa vitesse, les départements, communes choisissent d’installer des radars pédagogiques. Mais est-ce que radars pédagogiques flashent ? L’objectif de ce type d’installation est d’assurer la sécurité des usagers du réseau routier, en ralentissant notamment la vitesse des véhicules sur les routes. Cependant, l’installation de ces radars est soumise à une réglementation. Les radars pédagogiques ont un aspect généreusement moins belliqueux, verbalisant que le « méchant » radar automatique destiné à verbaliser le conducteur routier qui serai en excès de vitesse. Alors qu’est-ce qu’un radar pédagogique ? Quels sont les différences avec les autres radars ? Comment fonctionne-t-il ? Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur le radar pédagogique et pourquoi il est bénéfique de l’installer dans une commune !

Naviguer au sein de l'article

Quels sont les différences entre chaque radar ?

Pour lutter contre l’insécurité routière et inciter les automobilistes à respecter les limites de vitesse, plusieurs radars ont été installés sur les routes françaises. Plusieurs types de radars ont été déployés et s’assurent que les automobilistes respectent la vitesse maximum autorisée.

Tout d’abord les radars fixes comme les radars tourelles, qui sont conçus pour contrôler sur la durée dans les zones de dangers : la vitesse sur les autoroutes, passages à niveaux, voies rapides, zones urbaines denses etc… Parmi les radars fixes se positionne le radar discriminant. C’est quoi un radar discriminant ? Il s’agit d’un radar qui permet de différencier les catégories de véhicule (poids lourds, véhicules légers…) afin de contrôler les dépassements de vitesse spécifiques à la catégorie du véhicule. On différencie les radars fixes de vitesse, de franchissement, et les radars pédagogiques. Les radars déplaçables ou radars autonomes quant à eux sont destinés à être déplacés sur des chantiers, des itinéraires leurre, ou couvrir des zones de dangers par exemple. 

Radrs pédagogiques, pourquoi en installer ?

Il existe également le radar mobile ou radar embarqué : installé au bord de la route ou embarqué dans une voiture radar, celui-ci permet de contrôler dans les zones inaccessibles pour les autres radars. La mission de la voiture radar, anciennement « radar mobile de nouvelle génération » ?  Détecter sans flash visible par les automobiles et tout en se déplaçant, tout véhicule qui roulerait au-dessus de la limite maximale autorisée. Ce type de radar n’est pas signalé sur les routes : ces systèmes sont installés dans des voitures banalisées et utilisent un flash infra-rouge, invisible pour les automobilistes flashés.

Une « marque technique » ou marge d’erreur est tout de même prise en compte au moment du contrôle : en dessous de 100 kilomètres par heure, une marge de 5 km/h est décomptée de la vitesse enregistrée, à l’avantage du conducteur. Pour les limitations de vitesse au-delà de 100 km/h, la marge est de 5%.

Le point commun entre tous les radars de vitesse : encourager les usagers de la route à faire attention à la vitesse qu’ils adoptent en voiture.

Découvrez nos radars pédagogiques

Radars pédagogiques mobiles, à alimentation solaire, pour communes et entreprises.

Qu’est-ce qu’un radar pédagogique ?

Le radar pédagogique est un matériel installé sur le trottoir ou en bordure de la chaussée qui permet d’afficher la vitesse des conducteurs routiers qui passent dans une zone déterminée. Le principe du radar pédagogique consiste à informer les automobilistes de la vitesse à laquelle ils se déplacent, mais également dans certains cas, si la vitesse maximale est dépassée, quelle est la vitesse maximale autorisée et quels sont les risques de retrait de points selon le code de la route. Le but de ce type de radars est d’inciter les usagers de la route à réduire leur vitesse, améliorer la sécurité des piétons, et dans le même temps réduire le nombre d’accidents de la route. Le kit du radar pédagogique est composé d’un caisson comprenant un écran qui affiche la vitesse et un capteur qui détecte à une distance donnée le véhicule.  Le radar pédagogique comme son nom l’indique, s’installe uniquement dans un but pédagogique. Ils ont des objectifs purement préventifs que ceux des radars fixes qui ont un but répressif. Étant donné que ces radars n’informent que sur la vitesse réelle afin de vous sensibiliser sur la vitesse légalement autorisée, vous n’avez donc pas à craindre lorsque vous passez devant un radar pédagogique, celui-ci a uniquement pour but de prévenir les automobilistes sur la limitation de vitesse autorisée afin d’éviter une vitesse excessive. Le radar pédagogique est également bénéfique pour les conducteurs : réduire la vitesse leur permet également de ne se faire flasher par les radars routiers, et ainsi éviter de commettre des infractions qui aboutiraient à une verbalisation.  

Le radar pédagogique présente d’énormes avantages, et il représente une solution pour les communes d’encourager les automobilistes à lever le pied et ainsi abaisser la mortalité routière. Mais comment fonctionne-t-il exactement ?

Comment fonctionne un radar pédagogique ?

L’implantation des radars pédagogiques dans un milieu urbain n’a pas de vocation de punir comme les radars vus précédemment, mais au contraire d’informer. Un radar pédagogique fonctionne comme un laser. Il utilise l’effet Doppler qui lui permet de mesurer et indique la vitesse en temps réel. Tout comme les traditionnels radars automatiques, le radar pédagogique mesure la fréquence de l’onde réfléchie par l’engin vers lequel il a précédemment émis une impulsion de fréquence connue.  Il calcule à cet effet, la vitesse de la cible par effet Doppler. Les ondes qu’émettent ces radars sont de la série de micro-ondes.

Dès la perception d’un véhicule, le radar pédagogique commence à mesurer peu à peu la vitesse.  Ce calcul cesse une fois le véhicule passé. En fonction de la vitesse et de la distance de détection, on a un certain nombre de points de mesure par véhicule. Une voiture rapide dispose de moins de points qu’une voiture lente. Le nombre de points de mesure est donc variable.

Radar pédagogique tout savoir

Les vitesses calculées sont associées à une date et une heure de mesure. Ces informations sont à cet effet sauvegardées dans la mémoire interne du radar. Sur le marché, les radars pédagogiques se comptent par milliers. Mais sont-ils pour autant tous les mêmes ? Découvrez dans nos boutiques Drivecase, notre gamme de radars pédagogique mobile très sophistiqués.   

En effet, certains modèles de ces radars peuvent résumer les vitesses dans les deux sens de circulation, bien qu’ils n’affichent la vitesse que d’un seul de ces sens. Ceci permet d’effectuer des statistiques. À l’arrivée de la hauteur du radar et à son franchissement, un écran affiche votre vitesse. De plus, certains modèles, sophistiqués, affichent la vitesse à respecter, 50 km/h par exemple en agglomération, et votre vitesse en km/h. Ces modèles affichent aussi les indications, le nombre de points et le montant de l’amende que vous auriez perdus si le radar avait été « verbalisant ». Les radars pédagogiques placés sur les autoroutes n’affichent pas non seulement les vitesses mais aussi la plaque d’immatriculation du véhicule en infraction.

Quel type de radar pour une commune ?

Généralement conçus pour contrôler dans la durée, l’installation des radars est soumise à une réglementation. En France, par exemple, l’utilisation des radars pédagogiques est réglementée par l’arrêté du 24 novembre 1967 couplé des instructions interministérielle sur la signalisation routière.

Normes à respecter :

Selon la réglementation, la couleur d’affichage de la vitesse réglementaire ne doit pas être la même que celle qui affiche les vitesses excessives. De plus un message d’alerte doit impérativement être diffusé en appoint des vitesses excessives. Par exemple Ralentir, prudence, danger. En plus de cela, un pictogramme peut aussi être diffusé en alternance des vitesses excessives et/ou au-delà du seuil de non-affichage vitesse. Le seul pictogramme autorisé à cet effet, est celui « Rappel danger » A14. Sont donc interdits, les radars pédagogiques qui affichent les smileys content ou mécontent, les indications comme bonne route, les radars pédagogiques qui affichent uniquement des vitesses sans messages d’alertes.

Découvrez nos radars pédagogiques

Radars pédagogiques mobiles, à alimentation solaire, pour communes et entreprises.

Radar pédagogique, sécurité routière dans la commune !

Le radar pédagogique est un équipement qui est d’une très grande importance en matière de sécurité routière, dans un premier temps pour faire respecter la vitesse maximale autorisée, mais aussi pour éviter les infractions. L’installation de radar pédagogique présente plusieurs avantages.

Les communes se confrontent le plus souvent au problème de la conduite dangereuse dû au dépassement de la vitesse maximale autorisée. Si votre commune éprouve cette difficulté, le radar pédagogique est la solution idéale. L’installation d’un radar pédagogique dans des zones stratégiques va donc permettre à votre commune de mesurer la vitesse, d’informer et sensibiliser les usagers routiers (motards, poids lourds, automobiliste…) sur les vitesses maximales autorisées, ce qui fera baisser les risques d’accidents sur les routes. Ces radars permettent donc de répondre aux besoins d’insécurité routière constatés dans certaines zones. Alors pour tout projet d’installation de radar pédagogique, notre boutique Drivecase, spécialiste de la prévention routière vous accompagne. Notre entreprise ayant pour vocation l’accompagnement des collectivités dans leur stratégie de prévention routière, nous mettons à votre disposition, des radars pédagogiques innovants et adaptés à vos besoins.

Implantés à proximité des écoles, dans les zones dangereuses, la présence de radars pédagogiques permet d’éviter les accidents routiers mortels. Anticipez donc la réalisation des accidents en installant des radars de vitesse. Ils permettent aussi de collecter les informations du trafic routier, comme la vitesse moyenne des conducteurs à un endroit donné, en vue d’établir des statistiques de la circulation. Ceci permettra aux communes d’identifier les aménagements routiers qui doivent être réalisés dans une zone donnée et les actions routières qui doivent être mise en place en matière de sécurité routière. 

Il est d’autant plus important que le nombre de morts sur les routes l’année passée dépassait encore le nombre de 3 000 victimes.

Vous l’aurez compris les avantages d’un radar pédagogique ne sont pas à démontrer. Il permet non seulement d’informer l’usager sur la vitesse à laquelle il route, d’aménager l’usager à respecter les limitations de vitesse dans des zones déterminées, mais aussi lutte efficacement contre la baisse de vigilance au volant. Alors qu’attendez-vous pour passer à l’action, sensibiliser les automobilistes et lutter contre l’insécurité routière ? Nos radars pédagogiques n’attendent que vous !   

Radar pédagogique avec panneau solaire

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

D'autres conseils prévention en lien avec le sujet