Port du masque, gestes barrières : comment sensibiliser dans les écoles ?

Depuis la fin du confinement, et après le passage des différentes régions de France en zones dîtes « vertes », de nombreux établissements scolaires ont pu rouvrir leurs portes. Ce retour en salle de classe n’est cependant pas sans conséquences et a nécessité la mise en place de nombreuses mesures préventives pour les dirigeants d’écoles, de collèges, de lycées

Un protocole mis en place par le Ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse

Depuis le 11 mai dernier, de nombreuses écoles rouvrent donc progressivement leurs portes, mais sont soumises au respect de mesures sanitaires, listées dans un protocole mis à disposition par le Ministère de l’éducation. Ce protocole, assoupli le 15 juin dans le cadre de la troisième phase du déconfinement, sera encore amené à évoluer dans les semaines et mois à venir. Mesures d’hygiène, distanciation sociale, organisation des salles de classe… ce protocole vise à mettre en place un cadre sanitaire à respecter pour éviter la propagation du Covid chez les étudiants, mais également chez les enseignants et les membres du personnel administratif travaillant en milieu scolaire.

Ce protocole est également destiné à sensibiliser les parents d’élèves, n’étant pas autorisés à laisser leurs enfants à se rendre à l’école, si ces derniers ont une température supérieure à 38°C.

Concernant la distanciation sociale, alors qu’il était nécessaire dans les premières phases du déconfinement de respecter la règle de surface de 4m2 par élève, celle-ci ne s’applique plus à présent. Mais les élèves doivent conserver une distance physique d’au moins 1 mètre entre eux, lorsque celle-ci est possible. Les classes à l’air libre sont encouragées par le Gouvernement. Les internats ont également eu l’autorisation d’accueillir à nouveau leurs pensionnaires, avec une obligation de séparer d’au moins 1 mètre les lits.

Enfin, il est essentiel de limiter la circulation des élèves dans l’établissement. C’est pourquoi de nombreuses écoles ont dû revoir leurs plannings, et indiquer les sens de circulation à respecter dans les couloirs, afin d’éviter que trop d’étudiants se croisent. Drivecase propose notamment une large gamme de signalétiques, stickers au sol pour vitres, ou des cônes pour file d’attente, afin d’équiper les lieux accueillant du public.

L’application des gestes barrières à respecter en milieu scolaire.

Le Ministère rappel que les gestes barrières sont essentiels et doivent être appliqués et respectés par tout le monde : élèves, enseignants, personnels scolaires, et parents. Les consignes liées aux gestes barrières sont expliquées dans le protocole mis en place par le Gouvernement, afin que celles-ci soient bien respectées dans le cadre scolaire. Par exemple, il est bien spécifié que les mains doivent être lavées : à l’arrivée dans l’établissement, avant et après le repas, avant et après les récréations, après être allé aux sanitaires, et le soir avant de retourner chez soi, ou dès l’arrivée de l’élève à son domicile.

Diverses solutions existent pour permettre aux établissements scolaires la mise à disposition de moyens permettant de se laver ou de se désinfecter les mains, comme les distributeurs de gel hydroalcoolique sans contact, par exemple.

Les mesures de prévention sanitaire en milieu scolaire spécifient également la nécessité d’aérer régulièrement les salles de classe. Et ce, à chaque pause (avant l’arrivée des élèves, au déjeuner, durant la récréation, et après le départ des élèves) durant 15 minutes et au moins toutes les 3 heures.

Le nettoyage des sols et des surfaces est également un élément très important pour lutter contre la propagation du coronavirus. C’est pour cela qu’il est à la charge de l’établissement scolaire de s’assurer que ces derniers soient nettoyés et désinfectés au minimum une fois par jour. Il faut notamment être vigilant avec toutes surfaces potentiellement touchées par les élèves comme par exmple : les poignées de porte, les interrupteurs, les claviers d’ordinateur, ou les casiers. Les tables des réfectoires doivent être soigneusement lavées et désinfectées après chaque service. Les aires de jeux et les objets partagés (ballons, jouets, livres, jeux), sont autorisés, mais doivent être également désinfectés après chaque utilisation, ou ne doivent pas avoir été utilisés depuis au moins 12 heures.

Le port du masque à l’école

De nombreuses questions sont posées quant à la pertinence du port du masque par les plus jeunes. Peu habitués, beaucoup d’enfants ne respectent pas forcément les mesures d’hygiène liées au port du masque. Le protocole émis par le Gouvernement stipule donc que : concernant les élèves des écoles maternelles, le port du masque n’est pas recommandé. Pour les élèves des écoles élémentaires, le port du masque n’est pas non plus nécessaire, cependant les celles-ci doivent s’équiper en masques jetables. Seuls les élèves présentant des symptômes (toux, fièvre, perte d’odorat…) devront alors porter le masque, tant qu’ils seront dans l’enceinte de l’établissement scolaire. Enfin, concernant les collégiens et lycéens, le port du masque est obligatoire lors de leurs déplacements dans la classe, mais également dans l’établissement.

Le Covid-19 à l’école, comment en parler ?

Après avoir connu l’école à la maison durant plus de deux mois, de nombreux élèves s’avèrent être déroutés. La crise sanitaire ayant été inédite pour tous, il a fallu encourager rapidement les enfants à faire l’école à la maison, et à avoir un parent ou un tuteur comme professeur. Situation également stressante pour les parents… Le retour à l’école ne doit cependant pas être synonyme de relâchement quant à l’implication des élèves dans leurs études, mais également dans le respect des gestes barrières. De nouveau confrontés au monde extérieur, chaque élève et chaque parent a un rôle à jouer dans la lutte contre le Covid-19. Le Gouvernement a notamment mis en place avec l’appui des services académiques, des collectivités et des directeurs d’établissements scolaires, un plan de communication détaillé. Chaque personnel accompagnant, enseignant ou élève devra alors suivre une formation adaptée à l’application des gestes barrières. Ces formations sont organisées avec l’appui des médecins et infirmiers de l’Education Nationale. Elles permettront ainsi d’expliquer aux élèves l’importance et la raison d’être des gestes barrières. Certaines régions ont notamment mis en place des kits de communication pour les élèves, avec des petits questionnaires visant à tester la compréhension des élèves sur la prévention liée au Covid. Ces questionnaires portent notamment sur les interactions à avoir entre amis sans contact physique, sur la durée de lavage des mains, sur les bons réflexes à avoir lorsqu’on a envie d’éternuer.

Concernant les parents, il est essentiel que ceux-ci soient informés des mesures prises par l’établissement accueillant leur enfant en formation. Organisation des cours, aménagements des locaux, supports de communication mis en place, procédure en cas de suspicion de Covid chez un élève, organisation de la restauration scolaire, horaires d’ouverture et de fermeture de l’école… tout ces éléments sont essentiels et doivent être communiqués aux parents. Ces derniers jouent également un rôle dans le respect des mesures mises en place par l’établissement : échanger sur le ressenti de leurs enfants, s’assurer qu’ils comprennent l’importance de la distanciation sociale et des gestes barrières, mais également une prise de température régulière ; tout cela aide les plus petits à prendre conscience du contexte sanitaire actuel.

Sensibiliser aux gestes barrières de façon ludique et durable

Information en continu, répétitions de consignes sanitaires à respecter, la crise liée au covid s’est avérée inquiétante pour nombres d’enfants, se trouvant confrontés et responsabilisés à des comportements à adopter. Pour éviter que l’application des gestes barrières ne soient synonyme « d’ordres » ou de « punitions », voici quelques petites astuces pour rassurer et impliquer les enfants de façon ludique dans la lutte contre le Covid.

- Faire du lavage de mains une activité personnalisée : proposer à l’enfant de choisir un savon à l’odeur qui lui plaît, le laisser choisir son marchepied pour atteindre l’évier, choisir un minuteur rigolo… l’accessoirisation permet à l’enfant de choisir et donc de prendre part au respect des gestes barrières.

- Mémoriser les gestes barrières : A concevoir ou à réaliser soi-même, des jeux de cartes existent avec les différents gestes barrières contre le Covid-19. Ce jeu de mémoire consiste à réaliser des paires en mémorisant les cartes et l’illustration qui y figure.

- Le gel hydroalcoolique : du produit magique ! Il est important que l’enfant comprenne que les mains doivent être bien lavées et que le gel hydroalcoolique permet de détruire les bactéries, notamment celles responsables du coronavirus. Attention à ne pas laisser un flacon de gel à disposition des plus petits, l’utilisation de ce produit doit être encadrée par les parents.

- Prendre conscience de la distance sociale : il est difficile pour les enfants d’assimiler l’idée qu’il faut garder une distance physique avec les copains et les copines dans la cour de récréation. Pour les amener à prendre conscience du respect ou non de la distance sociale, montrer aux enfants qu’ils ne doivent pas toucher leurs camarades lorsqu’ils tendent les bras.

- Difficile mais pas impossible : encourager l’enfant à ne pas se toucher le visage. Barrettes, serre-têtes, mouchoirs… Nombre d’accessoires peuvent amener les enfants à moins se toucher le visage. Offrez une petite gommette à se coller sur la main ou un bracelet à l’enfant pour lui rappeler qu’il ne faut pas se toucher le visage, cela peut-être une bonne astuce !

Ne plus avoir peur du masque. Dans les rues, les magasins, à l’école, les enfants découvrent que beaucoup d’adultes et d’autres enfants portent des masques. Visages camouflés, association à la maladie… ces masques peuvent effrayer les enfants. Encore une fois, il est possible de rendre le port du masque ludique. Des masques aux couleurs et aux motifs originaux et réutilisables sont disponibles à la vente, laissez l’enfant choisir le sien !

 

Il est possible également de faire avec son enfant un atelier de confection de masque. Laissez l’enfant choisir son tissu et concevez ensemble cet accessoire. L’AFNOR a notamment mis en ligne un tuto de confection de masque réutilisable à faire chez soi. Enfin, montrez le bon exemple, si en famille vous portez le masque, cela peut rassurer l’enfant en observant quotidiennement des figures de confiance le porter autour de lui.

Dans tous les cas l’application des gestes barrières, le port du masque et les autres mesures sanitaires par les enfants doivent être encouragés par les parents. Il est important de féliciter l’enfant lorsqu’il respecte les mesures sanitaires.



Retour au FAQ.


Suivez-nous !