Quelles sont les normes des gels hydroalcooliques ?

Quelles sont les normes des gels hydroalcooliques ?

Avec l’apparition du Covid19, le gel hydro-alcoolique s’est vite imposé parmi les gestes barrières essentiels, empêchant la transmission indirecte du virus SRAS-Cov-2 par les mains. Cette explosion de la demande en désinfectants jusque-là utilisés en milieu médical a conduit parfois certains fabricants à proposer des produits hydroalcooliques (PHA) à l’efficacité douteuse. Après avoir fait retirer du marché des gels alcooliques qui ne contenaient que 27 % d’alcool, la DGCCRF a entamé depuis novembre 2020 un ensemble de contrôles, pour vérifier le respect de leur efficacité virucide. Découvrez quelles sont les normes des gels hydroalcooliques, en distinguant les solutions alcooliques biocides, des gels cosmétiques.

Naviguer au sein de l'article

Comment reconnaître un gel hydroalcoolique efficace ?

Se désinfecter les mains avec un produit hydroalcoolique (PHA) peut se faire soit avec une solution hydro-alcoolique (SHA), soit avec un gel hydro-alcoolique (GHA). A teneur identique en alcool, les deux ont la même efficacité : le gel hydro alcoolique s’évapore moins vite, ce qui permet de bien le faire pénétrer au niveau des mains, en respectant une friction d’au moins 20/30 secondes en 7 points.

Quels sont les ingrédients d’une bonne solution hydro-alcoolique ?

Pour avoir un gel hydroalcoolique actif sur le coronavirus, l’étiquette doit impérativement indiquer l’action « virucide » ou « élimine les virus ». Cela correspond en pratique à une concentration minimale d’alcool de 65%, soit 520 à 630 mg/g selon la molécule d’alcool (éthanol ou isopropanol). Si l’alcool constitue le produit princeps, deux autres composés sont souvent présents dans un gel hydroalcoolique de qualité, et peuvent se retrouver sur la composition :

– le peroxyde d’hydrogène H²O² en faible concentration (0,125 %) : il n’agit pas sur l’antisepsie des mains, mais il neutralise les spores éventuelles ;
– le glycérol (1,45%) ou tout autre produit émollient ou humectant, reconnu pour son innocuité et son absence de pouvoir allergène : il procure la viscosité au produit.

norme gel hydroalcoolique 1

Quelles est la composition d’un bon gel hydro-alcoolique ?

Pour les professionnels souhaitant préparer eux-mêmes leur GHA, l’OMS a repris la norme EN 1500 pour proposer un guide pratique, avec deux formules possibles :
– la solution 1 comprend 80 % d’éthanol (v/v), 1,45 % de glycérol (v/v) et 0,125 % de peroxyde d’hydrogène (v/v).
– la solution 2, équivalente, comprend 75 % d’isopropanol (v/v), 1,45 % de glycérol (v/v) et 0,125 % de peroxyde d’hydrogène (v/v).

norme gel hydroalcoolique 4

Quelles sont les 3 normes des produits hydroalcooliques ?

Un produit hydroalcoolique (PHA) efficace pour la désinfection des mains doit présenter une action biocide, à savoir qu’il doit détruire des organismes vivants : champignons, bactéries, virus. Les désinfectants destinés à l’hygiène humaine appartiennent au groupe des produits biocides TP1.

La norme EN 1275 pour une solution hydro-alcoolique

La norme EN 1275 désigne un PHA tuant les champignons : cette activité fongicide de base doit s’exercer dans les trente secondes.

La norme EN1275 ne doit pas être confondue avec deux autres normes fongicides :

  • la norme NF EN 1650 concerne les antiseptiques fongicides destinés aux collectivités ou à l’industrie agro-alimentaire ;
  • la norme NF EN 13624 concerne les désinfectants destinés aux instruments médico-chirurgicaux.
norme gel hydroalcoolique 2

La norme d'un gel hydroalcoolique EN 1040

La norme EN 1040 désigne un PHA tuant les bactéries : cette activité bactéricide de base doit s’exercer dans les trente secondes.

La norme EN1040 ne doit pas être confondue avec trois autres normes bactéricides :

  • la norme NF EN 1276 concerne les antiseptiques bactéricides destinés aux collectivités ou à l’industrie agro-alimentaire ;
  • la norme NF EN 13727 concerne les désinfectants destinés aux instruments médico-chirurgicaux ;
  • la norme NF EN 14348 désigne un bactéricide ayant une activité tuberculicide sur M. terrae et mycobactéricide sur M. avium.

C’est quoi la norme EN 14476 pour un gel hydro-alcoolique ?

La norme EN 14476 concerne les produits désinfectants capables de détruire en 30 secondes les virus présents sur les surfaces à traiter, mains comprises. Un tel produit a alors une activité fongicide et virucide. La norme NF EN 14476 + A1 a été mise en place en 2007 : elle utilisait comme virus de référence du SRAS le coronavirus bovin. Le détail de ces normes est disponible sur le site de l’AFNOR.

Découvrez tous nos gels hydroalcoolique

Drivecase distribue des gels hydroalcooliques professionnels aux normes en vigueur, personnalisable ou en livraison rapide.

Choisir un bon gel hydroalcoolique : avec ou sans norme

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et la Haute Autorité de Santé (HAS) recommandent le gel hydroalcoolique comme geste barrière, dès lors qu’on ne peut pas se laver les mains avec de l’eau et du savon. La friction doit se faire sur 30 secondes, impérativement avec un produit virucide. Elle doit être renouvelée toutes les unes à deux heures.

Quels sont les critères de choix d’un produit hydroalcoolique ?

La galénique est avant tout une histoire de choix personnel : choisir un gel ou une solution hydroalcoolique (SHA) dépendra de vos besoins. Le gel est peut-être un peu plus économique à l’usage en collectivité, car on n’effectue souvent qu’une seule application.
Inversement, la solution s’évaporant très vite, on a tendance à en remettre aussitôt si l’on sent ses mains sèches. Le prix est encadré depuis le décret 2020-858 du 10 juillet 2020 relatif aux prix de vente des gels et solutions hydro-alcooliques et des masques de type chirurgical à usage unique.

Cet encadrement des prix vise tous les conditionnements, petits ou gros, en fixant un prix « fabricant » et un prix de « détail » à ne pas dépasser.
Cela permet de s’approvisionner plus facilement, sans faire de recherche de prix et sans se faire « avoir ». La concentration en alcool doit être au moins de 60 %, avec soit de l’éthanol, soit du propanol, soit de l’iso-propanol. Les indications doivent mentionner enfin soit la norme de gekl hydroalcoolique NF EN14476, soit une activité virucide sur trente secondes. Les produits « désinfectants » ou virucides en 15 mn par exemple sont considérés comme des produits cosmétiques, et à proscrire dans la lutte conte le Covid19.

norme gel hydroalcoolique 3

Quels sont les critères de choix d’un gel hydro-alcoolique sans norme ?

Il convient de vérifier surtout la concentration optimale en alcool, comprise entre 65% et 75% (rapport V/V ou volume/volume) ou une concentration molaire comprise entre 520 et 630 mg/g.
Connaître l’origine du produit et/ou le fabricant sont vivement conseillés.

Trois alcools sont reconnus efficaces :

  • l’éthanol ou alcool éthylique (ou éthanol).
  • le n-propanol (propane-1-ol) ou alcool propylique.
  • l’isopropanol (propane-2-ol) ou ‘alcool isopropylique.

 

Un produit non normé ne doit contenir ni parfum ni autre produit, à l’exception du glycérol émollient ou du peroxyde d’hydrogène en très faible quantité. D’autres molécules non testées pourraient en effet, en théorie, neutraliser l’effet de la solution hydro-alcoolique. Le respect de ces critères garantira ainsi l’achat d’un gel hydroalcoolique efficace sur le Covid19, répondant aux normes réglementaires (EN 14476) ou d‘usage (produit biocide TP1 à action virucide). EN ce sens, nous vous invitons à découvrir notre analyse d’expert sur le gel hydroalcoolique maison.

Découvrez tous nos gels hydroalcoolique

Drivecase distribue des gels hydroalcooliques professionnels aux normes en vigueur, personnalisable ou en livraison rapide.

Partager cet article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

D'autres conseils prévention à découvrir