Faisons le point sur l'alcool au volant !

Depuis le début de l’année 2017, le nombre de tués dans des accidents de la route liés à l’alcool est en hausse dans la majorité des régions de France. Pour lutter face à ce fléau, le gouvernement et les collectivités investissent dans des campagnes de prévention et mettent en place des actions concrètes. En 2016, l’alcool est présent dans 30% des accidents mortels de la route.


Les jeunes et l'alcool

Les accidents de la route sont la 1ère cause de mortalité et de handicap des 18-25 ans et dans un ¼ de ces accidents, une alcoolémie excessive en est la cause. Un conducteur novice a 4 fois plus de risques d’être impliqué dans un accident mortel et les jeunes conducteurs sont impliqués dans 24% des accidents mortels.

Ainsi, le gouvernement a adopté il y a quelques mois une nouvelle législation. Désormais, le taux d’alcool autorisé est 0,2 g/l pour tous les permis probatoires. La réglementation s’applique à tous les jeunes conducteurs pendant. 0.2 g/l, c'est zéro verre d'alcool car dès le 1er verre, ce seuil peut être dépassé.

Afin d’optimiser cette nouvelle réglementation, les contrôles routiers ont augmenté. Grâce à de nouveaux équipements, les gendarmes peuvent désormais connaître plus rapidement et plus précisément le taux d’alcoolémie d’un conducteur.

La sécurité routière en entreprise

D’après le Comité national pour la prévention du risque routier professionnel, 55 % des accidents mortels au travail sont des accidents de la route. 
De plus, ¼ de ces accidents sont provoqués par la consommation d'alcool.

Ces accidents proviennent régulièrement suite à des déjeûners d'affaires trop arrosés, ou tout simplement par un salarié prennant le risque à la légère. Il existe de plus en plus de solutions de prévention à effectuer en entreprise pour sensibiliser les collaborateurs aux dangers de l'alcool au volant. Il devient indispensable de former ses salariés à ces risques en leur offrant un environnement adéquat.

Nous vous proposons de découvrir nos lunettes de simulation des addictions pour une première approche de cette problématique !
Complétez vos formations avec nos parcours de perturbations et leurs accessoires !