Education routière et influence des parents sur la conduite des enfants

L’éducation routière dans le cadre familial


Bien que l’apprentissage des règles d’une conduite responsable soit fait auprès des moniteurs d’auto-écoles, les jeunes conducteurs estiment se sentir davantage influencés par leurs parents sur ce sujet. L’éducation et l’apprentissage des enfants de manière générale se fait en premier lieu auprès de leurs parents. Bien qu’ils apprennent à conduire en auto-école, le comportement routier ne fait pas exception !
Les enfants ayant confiance en la conduite de leurs parents, leurs conseils et discours préventifs ont un impact positif sur eux.


Ils disent être souvent sensibilisés par leurs parents quant à la conduite sous alcool et par état de fatigue, notamment avant une sortie et un trajet de nuit. En revanche, nous constatons que les excès de vitesse et l’utilisation du téléphone lors de la conduite sont deux facteurs à risque qui persistent chez les jeunes conducteurs. L’éducation routière liée à la vitesse et au téléphone au volant reste ainsi un enjeu de taille, dans le cadre familial comme en-dehors.

 

Des enfants qui reproduisent les comportements de leurs parents au volant


Ipsos et la Fondation Vinci Autoroutes nous en ont appris plus au sujet de l’influence des parents sur la future conduite de leurs enfants. Les jeunes conducteurs sont relativement susceptibles d'adopter la même attitude que leurs parents au volant. L'apprentissage de la conduite ne se fait pas uniquement par la pratique, mais également par la reproduction de ce que l'enfant voit tout au long de son enfance.


En effet, après avoir mené une étude auprès de 993 conducteurs âgés entre 18 et 25 ans, les résultats dévoilés sont significatifs : 65% des jeunes conducteurs interrogés déclarent que leurs parents sont leur premier modèle de conduite et que ce sont eux qui ont le plus influencé leur habitudes sur la route.


Certains comportements des parents favorisent l’éducation routière de leurs enfants, tels que s’accorder des temps de pauses lors de longs trajets en voiture ou ne pas prendre le volant après une soirée alcoolisée. En revanche, d’autres mauvaises habitudes bien plus dangereuses sont souvent reproduites par les jeunes conducteurs :

  • 77% des jeunes conducteurs dont les parents dépassent les limites de vitesse disent le faire aussi

  • 71 % ayant vu leurs parents conduire en lisant ou envoyant des SMS déclarent faire de même

  • 75% dont les parents insultent d’autres conducteurs affirment reproduire cette incivilité a volant.


Heureusement il existe aujourd'hui de plus en plus d'outils pédagogiques permettant de sensibiliser à la vitesse, à l'utilisation du téléphone lors de la conduite ou encore au stress au volant.

 
Source données : https://www.ipsos.com/fr-fr/dis-moi-comment-conduisent-tes-parents-je-te-dirai-quel-conducteur-tu-es